Nouvelles 12 NOV 2020

Le Comité exécutif et le Conseil de fondation de l’AMA étendent les réformes de la gouvernance de l’Agence

  • Les noms des deux membres indépendants supplémentaires au sein du Comité exécutif seront confirmés par le Conseil de fondation au moyen d’un vote par écrit compte tenu de la nature virtuelle de la réunion.
  • Le Comité exécutif nomme un nouveau Groupe de travail sur la révision des réformes de la gouvernance de l’AMA, qui mènera une vaste consultation auprès des partenaires à propos d’autres réformes.
  • Le travail visant à accroître la représentation des sportifs et à mettre au point un code d’éthique se poursuit.
  • Forte parité au sein des comités permanents approuvés pour 2021, avec 27 femmes, 26 hommes et un membre à nommer.

Le Comité exécutif et le Conseil de fondation (le Conseil) de l’Agence mondiale antidopage (AMA) se sont réunis virtuellement hier (11 novembre) et aujourd’hui (12 novembre), respectivement. Le Conseil, composé de 38 membres, est la plus haute instance décisionnelle de l'AMA. Il délègue la direction et la gestion pratique de l’Agence au Comité exécutif de 12 membres. Conséquemment, le Comité exécutif prend des décisions de son propre chef et formule des recommandations au Conseil concernant la réalisation de certaines activités et l’administration des fonds.

Compte tenu de la nature virtuelle des réunions de cette semaine en raison de la COVID-19, les décisions émanant de la réunion du Conseil, qui était ouverte aux médias et aux observateurs conformément aux Statuts de l’AMA, seront prises au moyen d’un vote par écrit étalé sur deux semaines. Cela garantira l'intégrité du processus de vote et atténuera les difficultés qui pourraient surgir de la tenue d'une réunion virtuelle impliquant un groupe de participants aussi important. L’AMA communiquera publiquement les décisions une fois qu’elles seront confirmées. Les principales décisions prises par le Comité exécutif sont présentées ci-après.

Hommage à John Fahey

La réunion du Conseil s’est ouverte par un moment de silence à la mémoire de l’ancien président de l’AMA, John Fahey, décédé le 12 septembre en Australie à l’âge de 75 ans. M. Fahey, qui était admiré et respecté autant dans le monde du sport que dans celui de la politique, a servi l’AMA avec distinction en tant que président de 2008 à 2013.

Avancements et extension des réformes de la gouvernance

Le Comité exécutif et le Conseil ont reçu un rapport d’étape sur la mise en œuvre et le calendrier des vastes réformes de la gouvernance de l’AMA approuvées par le Conseil en novembre 2018 et introduites selon le calendrier convenu. Parmi les 70 recommandations de réforme formulées par le Groupe de travail sur les réformes de la gouvernance de l’AMA en novembre 2018, toutes ont maintenant été appliquées dans une certaine mesure, la vaste majorité d’entre elles ayant été pleinement mises en œuvre. Notamment, l’AMA compte désormais un président et une vice-présidente indépendants, il y a au moins un sportif et un représentant des organisations nationales antidopage (ONAD) au sein de chaque comité permanent (sauf pour le Comité indépendant de révision de la conformité en ce qui a trait aux ONAD), et une limite de trois mandats de trois ans est désormais en place pour les membres du Comité exécutif, du Conseil et des comités permanents.

Hier, le Comité exécutif a :

  • entériné la recommandation du Comité des nominations de l’Agence concernant la nomination de deux membres indépendants supplémentaires au sein du Comité exécutif (proposition soumise à l’examen du Conseil qui se prononcera au moyen d’un vote par écrit) et recommandé au Conseil d’approuver cette proposition. Avec l’ajout de ces deux membres, le Comité exécutif sera désormais composé de quatre membres indépendants (y compris le président et la vice-présidente), de cinq représentants des gouvernements et de cinq membres issus du Mouvement sportif, avec des sportifs actifs ou retraités dans chacune de ces catégories. Actuellement, un tiers des membres du Comité exécutif et du Conseil de l’AMA sont des sportifs actifs ou retraités de niveau international;
  • rationalisé la gouvernance des groupes d’experts, des groupes consultatifs et des groupes de travail de l’Agence; et
  • approuvé la composition d’un nouveau Groupe de travail sur la révision des réformes de la gouvernance de l’AMA pour veiller à ce que l’Agence continue d’évoluer conformément aux meilleures pratiques internationales. Ce groupe comprend cinq experts de la gouvernance (deux proposés par les gouvernements, deux par le Mouvement sportif, et un président indépendant) et un sportif expert (désigné par le Comité des sportifs de l’AMA), avec la possibilité d’élargir le groupe pour inclure un autre sportif expert. Le groupe, qui amorcera son travail immédiatement, aura pour responsabilité de monitorer les effets des réformes en cours et de proposer des réformes additionnelles de la gouvernance. L’un des aspects essentiels du travail de ce groupe sera de consulter l’ensemble des partenaires, dont les sportifs et les ONAD, au moyen d’un vaste processus de consultation, dans le même esprit que celui mis en place pour les révisions du Code mondial antidopage. Les membres du groupe sont :
     
    • Prof. Ulrich Haas (président indépendant, Allemagne)
    • Maria Clarke (Nouvelle-Zélande)
    • Adam Pengilly (sportif, Royaume-Uni)
    • Romano Subiotto (Italie/Royaume-Uni)
    • An Vermeersch (Belgique)
    • Michael Vesper (Allemagne)

En outre, le travail se poursuit en vue de renforcer encore la représentation des sportifs dans la gouvernance de l’AMA (comme il est précisé ci-après), d’introduire un code d’éthique de l’AMA et de constituer un Conseil d’éthique indépendant ou une structure semblable. Une version préliminaire du Code d’éthique a été développée et l’objectif est qu’elle soit approuvée durant la réunion du Conseil de fondation de mai 2021.

« L’AMA continue de mener à bien ses vastes réformes de la gouvernance afin de rester en phase avec les besoins et d’être en mesure de s’adapter aux défis à venir, a déclaré le président de l’AMA, Witold Bańka. J’ai été heureux de voir, au cours des deux derniers jours, le Comité exécutif et le Conseil reconnaître les progrès réalisés à ce jour tout en gardant les yeux rivés sur les prochaines étapes. Un grand nombre de membres issus du Mouvement sportif et des gouvernements ont exprimé leur satisfaction quant à la manière dont ces réformes sont mises en œuvre. Ils ont notamment accueilli positivement l’arrivée de membres indépendants supplémentaires au sein du Comité exécutif et la mise sur pied du nouveau groupe de travail sur la révision des réformes de la gouvernance de l’AMA, qui permettra de maintenir cette dynamique de changement. »

Comités permanents pour 2021

À la suite d’un processus rigoureux de nomination et d’examen, le Comité exécutif a approuvé la nomination des membres ou le renouvellement des mandats pour chacun des cinq comités permanents de l’Agence pour 2021, à l’exception du (de la) représentant(e) des autorités publiques siégeant au Comité de révision de la conformité, qui sera nommé(e) en décembre 2020. Plus de la moitié (27 sur 53) des membres nommés sont des femmes, et 33 pays répartis entre cinq continents sont représentés dans les comités 2021. La liste complète des membres des comités permanents pour 2021 sera publiée sous peu.

Représentation des sportifs

Le Comité exécutif et le Conseil ont reçu une mise à jour sur le travail de tous les comités permanents. En particulier, le président du Comité des sportifs, Ben Sandford, a présenté les grandes lignes du travail du Groupe de travail sur la représentation des sportifs – un sous-groupe du Comité des sportifs – qui est en train de réviser la gouvernance actuelle du Comité des sportifs et d’étudier les moyens de renforcer encore la représentation des sportifs au sein l’AMA. Ben Sandford a également fait le point auprès du Comité exécutif quant aux discussions en cours sur l’idée d’un ou plusieurs ombudsman(s) dans le domaine de la lutte contre le dopage.

Le président Bańka a fait un point auprès du Comité exécutif et du Conseil sur son initiative de rencontrer régulièrement des groupes de sportifs, conformément au nouveau plan stratégique de l’AMA qui place la mobilisation des sportifs au cœur des activités de l’organisation. Depuis le lancement de l’initiative, et malgré les restrictions imposées par la pandémie de COVID-19, M. Bańka a réussi à rencontrer virtuellement des centaines de sportifs de divers groupes et commissions du monde entier. Il a souligné que l’un des principaux résultats de cet exercice serait de contribuer à déterminer comment représenter au mieux les perspectives des sportifs au sein de l’AMA.

COVID-19

La direction de l’AMA a informé le Comité exécutif et le Conseil de l’impact de la COVID‑19 sur le système mondial antidopage. Un sommaire des résultats d’un sondage mené par l’AMA auprès des organisations antidopage en septembre leur a été présenté. Le but de ce sondage était de recueillir des informations sur les conséquences de la pandémie et l’utilité des directives de l’AMA, qui sont accessibles dans une section spéciale du site Web de l’Agence. Le sondage sera rendu public dans les prochains jours.

« Il est encourageant de voir à quel point la communauté antidopage est déterminée à maintenir l’intégrité du système mondial antidopage face à la COVID-19, a déclaré le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli. Même si la santé publique demeure la priorité absolue de tous et que les contrôles ne sont qu’un outil de la lutte contre le dopage parmi d’autres, le nombre de contrôles a continué d’augmenter au cours des derniers mois, et le niveau des contrôles hors compétition en septembre 2020 se situait à environ 80 % des chiffres enregistrés en septembre 2019. L’AMA continue de travailler avec les organisations antidopage partout dans le monde et de leur fournir tout le soutien dont elles ont besoin pour les aider à reprendre la totalité de leurs activités antidopage. »

Fédération internationale d’haltérophilie (IWF)

Le directeur du service Renseignement et enquêtes de l’AMA, Gunter Younger, a fait un rapport au Conseil sur l’enquête en cours – amorcée par son équipe en août 2017 – sur l’IWF et le sport de l’haltérophilie. Cette enquête comprend l’examen d’un membre de haut rang de l’IWF (opération « Outreach »), d’haltérophiles roumains et d’autres intervenants (opération « Heir ») et d’allégations de pratiques inappropriées de la part de certaines fédérations nationales d’haltérophilie (opération « Extra »), ainsi qu’une enquête à grande échelle sur les pratiques de substitution d’urine chez les haltérophiles et l’utilisation de substituts (ou « doppelgängers ») (opération « Arrow »). Les conclusions préliminaires de cette enquête importante ont été publiées le mois dernier.

Le succès de cette enquête n’a été possible que grâce aux courageux lanceurs d’alerte qui ont contacté l’AMA par l’entremise du programme « Brisez le silence! », ainsi qu’à la diligence et à l’expertise des enquêteurs.

Budget 2021

Le Comité exécutif a recommandé au Conseil d’adopter le budget 2021 de l’AMA, qui avait été approuvé par le Comité Finance de l’Agence lors de sa réunion en août. Le budget proposé, qui se chiffre à 43,371,517 $ US, représente une hausse de 8 % par rapport à 2020, ce qui avait été accepté par le Conseil en mai 2018 dans le cadre d’une série d’augmentations annuelles étalées sur quatre ans, de 2019 à 2022. Le Conseil examinera cette recommandation au moyen d’un vote par écrit.

Mohammed Saleh Al Konbaz, représentant des autorités publiques d’Asie et président du Comité antidopage d’Arabie saoudite, a informé les membres de l’intention du gouvernement saoudien de faire une contribution additionnelle à l’AMA de 500 000 $ US dans le cadre d’une initiative mise en place l’année dernière par Thomas Bach, président du CIO, visant à accroître le financement de l’Agence dans les domaines de la science et des enquêtes. Les contributions supplémentaires fournies par les gouvernements en vertu de cette initiative sont doublées par le CIO, ce qui signifie que l’annonce de M. Al Konbaz représente en réalité 1 million $ US qui s’ajoutera aux fonds consacrés à la protection du sport propre dans le monde.

Les décisions du Conseil seront annoncées une fois que la période de vote par écrit de deux semaines sera écoulée. Dans l’intervalle, l’AMA publiera au cours des prochains jours de plus amples informations sur les décisions prises par le Comité exécutif.