Nouvelles 22 MARS 2021

Le Comité des sportifs de l’AMA discute d’enjeux antidopage actuels et de ses projets prioritaires lors de sa première réunion de 2021

Le Comité des sportifs de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a tenu, la semaine passée, sa première réunion de 2021, par vidéoconférence. Le président de l’AMA, Witold Bańka, et le directeur général de l’Agence, Olivier Niggli, ont participé à la première partie de la réunion, dirigée par le président du Comité, Ben Sandford.

Le Comité a officiellement souhaité la bienvenue à ses trois nouveaux membres, qui ont entamé leur mandat de trois ans le 1er janvier 2021 :

  • Mme Adriana Escobar (El Salvador) : participante aux Jeux panaméricains en aviron (2015) et membre de la Commission des athlètes de Panam Sports.
  • Dr Jeff Porter (États-Unis) : double olympien en athlétisme (2012 et 2016), président du Conseil consultatif des athlètes d’athlétisme des États-Unis (2016-2020) et administrateur sportif en athlétisme/course sur route (hommes et femmes) à l’Université du Michigan.
  • Mme Hong Zhang (Chine) : double olympienne en patinage de vitesse (2014 et 2018) et médaillée d’or (2014), médaillée d’or (2014) et médaillée de bronze (2016) aux Championnats du monde de patinage de vitesse, et membre de la Commission des athlètes du Comité international olympique.

Le président et le directeur général de l’AMA ont tenu informés les membres du Comité à propos de divers enjeux actuels, à commencer par l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les programmes antidopage dans le monde. Ils ont notamment indiqué que le nombre global de contrôles antidopage atteignait maintenant environ 80 % de ce qu’il était en 2019, et que les vaccins contre la COVID-19 n’avaient pas d’incidence sur les contrôles. Le président et le directeur général de l’AMA ont également répondu aux questions des membres sur les contrôles pré-Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, ainsi que les conséquences de la sentence du Tribunal arbitral du sport du 17 décembre 2020 déclarant l’Agence antidopage de Russie non conforme au Code mondial antidopage.

Le Comité des sportifs a également discuté d’autres enjeux, en particulier la représentation des sportifs et les réformes de la gouvernance de l’AMA en cours, le développement potentiel d’un plan stratégique pour le Comité, les prochaines étapes possibles pour le Comité concernant un examen des droits humains dans le cadre de la lutte contre le dopage, et un certain nombre d’initiatives de sportifs en matière d’information et de mobilisation. Le président du Comité a par ailleurs fait le point sur le projet de création potentielle d’un « bureau de l’ombudsman » des sportifs dans le cadre de la lutte contre le dopage.

« En tant qu’ancien sportif, et tel que mis en évidence par le plan stratégique 2020-2024 de l’AMA, qui est axé sur les sportifs, il est important pour moi de pouvoir interagir avec les membres du Comité des sportifs de l’AMA, a déclaré le président de l’Agence, Witold Bańka. Cela me permet d’entendre directement leurs différents points de vue et de répondre à leurs questions sur les activités de l’AMA et le programme mondial antidopage. Nous sommes déterminés à travailler ensemble pour tirer parti des occasions de renforcer le sport propre, y compris dans le cadre des efforts du Comité des sportifs pour améliorer la représentation des sportifs et la possible mise en place d’un bureau de l’ombudsman des sportifs lié à l’antidopage. Je me réjouis de continuer de soutenir ces projets dans le cadre de mes fonctions. »

« Les membres du Comité des sportifs de l’AMA ont été heureux de pouvoir discuter avec le président et le directeur général de l’AMA de sujets antidopage importants qui ont une incidence sur les sportifs du monde entier, a ajouté le président du Comité des sportifs, Ben Sandford. Il est essentiel que tous les sportifs connaissent leurs droits en vertu du programme mondial antidopage et soient au courant des développements en cours dans la lutte contre le dopage. Notre Comité continuera d’œuvrer à fournir toutes les informations nécessaires aux sportifs et à faire entendre les voix des sportifs auprès de l’AMA. Les réunions virtuelles comme celle que nous avons tenue sont devenues la norme en raison de la COVID-19, et elles offrent à l’AMA et au Comité l’occasion de mobiliser davantage de sportifs à l’échelle internationale pour soutenir le sport propre. Nous continuerons d’explorer cette voie et d’autres moyens de renforcer encore davantage l’engagement des sportifs. »

Créé en 2005, le Comité des sportifs de l’AMA vise à fournir à la direction, au Comité exécutif et au Conseil de fondation de l’AMA les avis des sportifs sur toutes les questions pertinentes de la lutte contre le dopage et à représenter les points de vue et les droits des sportifs en matière de lutte contre le dopage. Pour en savoir davantage sur le Comité des sportifs, veuillez consulter le site web de l’AMA.