7 Septembre 2021

La direction de l’AMA tient des réunions productives avec plus de 60 gouvernements

Au cours des derniers mois, le président de l’Agence mondiale antidopage (AMA), Witold Bańka, et le directeur général, Olivier Niggli, se sont donné pour priorité de rencontrer les partenaires de l’Agence. En plus d’échanger avec des sportifs, des organisations nationales antidopage (ONAD) et des intervenants du Mouvement sportif, ils ont rencontré de nombreux ministres des Sports et d’autres représentants gouvernementaux responsables des questions de lutte contre le dopage.

Ils ont ainsi rencontré plus de 60 gouvernements, virtuellement ou en personne compte tenu de l’assouplissement des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 dans certaines régions du monde.

« En tant qu’ancien représentant des autorités publiques au sein du Comité exécutif de l’AMA, je suis bien placé pour connaître le rôle important que les gouvernements jouent dans les structures de gouvernance de l’AMA et dans le système mondial antidopage, estime le président de l’AMA, Witold Bańka. Il est crucial que la direction de l’AMA rencontre les ministres des Sports et d’autres représentants gouvernementaux issus de différentes régions du monde pour entendre leurs points de vue et discuter des moyens de renforcer les cadres juridiques nationaux et internationaux. Cela nous permet de travailler plus efficacement pour préserver l’intégrité des systèmes antidopage dans chaque pays. »

« Comme nous nous sommes engagés à le faire dans le cadre du plan stratégique 2020-2024 de l’AMA, il est primordial que nous échangions et collaborions avec l’ensemble de nos partenaires pour faire avancer notre mission pour un sport sans dopage, note le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli. Chaque pays, peu importe sa taille ou le nombre de sportifs qu’il compte, fait partie intégrante du système mondial antidopage. Nous nous devons de discuter régulièrement avec les autorités publiques pour faire le point sur leurs politiques et leur fournir de l’assistance si besoin. »

Lors de ces réunions, le président et le directeur général de l’AMA ont notamment évoqué les points suivants :

  • Les priorités de l’AMA et les axes de développement et d’innovation qui l’occupent actuellement, notamment en matière de mobilisation des sportifs et de recherche scientifique, y compris les technologies de dépistage à partir de gouttes de sang séché;
  • La mise en œuvre des vastes réformes de  gouvernance de l’AMA;
  • Les stratégies de l’AMA visant à renforcer son modèle de financement, notamment grâce à l’établissement de sources additionnelles de financement;
  • La poursuite d’une collaborations active entre les gouvernements et les autres partenaires pour que la communauté antidopage travaille ensemble efficacement pour atteindre ses objectifs communs.

Du point de vue de l’AMA, ces réunions ont été très productives et appréciées. L’Agence a également reçu des commentaires positifs de nombreux représentants des gouvernements.

« Nous avons été très heureux de recevoir la visite du président de l’AMA au Caire, souligne ainsi Ashraf Sobhy, ministre de la Jeunesse et du Sport au sein du gouvernement de l’Égypte. C’est une visite qui contribuera sans aucun doute à resserrer les relations de travail entre le ministère égyptien des Sports, la communauté sportive d’Égypte et le mouvement antidopage. L’Égypte continuera de soutenir le travail de l’AMA et de participer aux efforts mondiaux visant à s’assurer que les sportifs aient les meilleures occasions possibles de réaliser leurs rêves, leurs objectifs et leurs ambitions dans un contexte équitable et propre. »

 « La rencontre avec le président Banka et le directeur général Niggli en marge de l’organisation des Jeux olympiques a été une excellente occasion pour le Japon de réitérer son soutien en faveur du sport propre et de diffuser ce message partout dans le monde, a déclaré le ministre de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie du Japon, Hideki Niwa. Nous accordons beaucoup d’importance à notre excellente collaboration avec l’AMA, ce qui nous permet de développer plusieurs initiatives comme le symposium annuel de l’Agence antidopage du Japon, ainsi que des programmes d’éducation antidopage innovants. »

« Nous avons eu une rencontre très fructueuse avec la direction de l’AMA pour discuter des priorités de la présidence slovène du Conseil de l’Union européenne dans le domaine du sport en tenant compte de la situation de la COVID-19, a commenté Simona Kustec, ministre de l’Éducation, des Sciences, de la Jeunesse et du Sport de Slovénie. Même si nous traversons une période très difficile, je me réjouis que nous ayons eu l’occasion d’échanger nos points de vue et de renforcer notre confiance mutuelle dans le cadre de nos efforts conjoints visant à promouvoir le sport et ses valeurs au plus haut niveau. Notre responsabilité et notre objectif communs restent de renforcer l’environnement du sport propre. »

Le président et le directeur général de l’AMA ont rencontré des représentants des gouvernements et organisations suivants:

  • Afrique du Sud
  • Allemagne
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Assemblée du Conseil américain du sport
  • Australie
  • Botswana
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Canada
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Commission européenne
  • Conseil de l’Europe
  • Corée du Sud
  • Cuba
  • Émirats arabes unis
  • Équateur
  • Égypte
  • États-Unis d’Amérique
  • Éthiopie
  • Fidji
  • France
  • Ghana
  • Grèce
  • Hongrie
  • Inde
  • Indonésie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Koweït
  • Maldives
  • Malte
  • Maroc
  • Maurice
  • Monaco
  • Namibie
  • Nigéria
  • Norvège
  • Panama
  • Paraguay
  • Qatar
  • Royaume-Uni
  • Sénégal
  • Singapour
  • Slovénie
  • Suède
  • Thaïlande
  • Tunisie
  • Turquie
  • Ukraine
  • Union africaine
  • Uruguay
  • Ministres et représentants de 21 gouvernements d’Asie
    de l’Est, du Sud et du Sud-Est
  • Ministres et représentants de gouvernements du Conseil des sports des Amériques

Le président et le directeur général de l’AMA ont également rencontré plusieurs représentants des autorités publiques en personne durant les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Pour en savoir plus sur les représentants des autorités publiques siégeant au Comité exécutif et au Conseil de fondation de l’AMA, veuillez consulter le site Web de l’AMA.