Article 18 MARS 2022

5 minutes avec... Jeff Porter

Jeff_Porter

Dans ce nouvel épisode de « 5 minutes avec… », nous discutons avec Jeff Porter, PhD. Jeff est assistant vice-président, Développement / Directeur associé, Athlétisme, Miami University. Outre son rôle au sein du Comité des sportifs de l’Agence mondiale antidopage, Jeff est aussi président du Conseil consultatif des athlètes, USA Track & Field, et membre du conseil de direction. Jeff est double Olympien en athlétisme (Londres 2012 et Rio 2016). Il est également le coach de son épouse Tiffany Porter, aussi Olympienne en athlétisme. Ils ont une petite fille et parions qu’elle court déjà vite!

 

Jeff_Porter

Cette transcription d'entretien a été légèrement adaptée pour en faciliter la lecture, sans en altérer le sens.

Pourquoi avez-vous rejoint le Comité des sportifs de l'Agence Mondiale Antidopage ?

J'ai rejoint l'AMA parce que j'étais préoccupé par la situation de l'antidopage dans le monde et en particulier dans notre sport. Je suis dans un sport qui a beaucoup de problèmes de dopage, qu'ils soient individuels ou liés à des pays. Je me suis impliqué parce que je voulais changer les choses en mettant ce problème en lumière et en soutenant les athlètes.

Dites-nous quelque chose de nouveau sur vous.

Bonne question. Je pratique le taijutsu dans mes temps libres. La plupart des gens ne le savent pas, mais je suis un passionné d’arts martiaux et je continue à les pratiquer jusqu'à ce jour.

Quel est le meilleur avantage d’avoir un jumeau?

Je le dis tout le temps à mon jumeau : s'il m'arrive quelque chose, j'ai des pièces de rechange qui traînent ! Sérieusement, je pense que mon jumeau est une sorte de remplaçant pour moi quand je ne peux pas être là. Par exemple, ma femme, ma belle-sœur et moi, nous devions aller à Tokyo pour participer aux Jeux Olympiques et j'ai fait garder ma fille par mon jumeau. Elle est tombée amoureuse de lui presque instantanément, bien qu'elle ne l'ait rencontré que quelques fois. Elle a passé deux semaines avec lui. Et c'est bien d'avoir quelqu'un qui vous connaît mieux que quiconque. Nous avons des blagues que personne ne connaît, nous avons des expériences que personne ne connaît. C'est amusant d'avoir ce genre de personne avec qui on partage quelque chose de très très fort, mais personne ne peut vraiment le comprendre.

Quelles leçons et valeurs du sport souhaitez-vous inculquer à votre fille ?

La chose la plus importante que j'enseigne à ma fille est quelque chose qu'elle fait très naturellement, c'est qu'elle continue d'échouer. Elle échoue quand elle marche, quand elle heurte quelque chose ou qu'elle trébuche et qu'elle tombe. Ou elle ne peut pas prononcer un mot et elle continue d'essayer. C'est quelque chose que j'espère qu'elle ne perdra jamais parce que je pense qu'en tant qu'adulte, nous craignons l'échec. Ma fille en profite et elle en tire des leçons. C'est la leçon que j'ai apprise avec la compétition. Chaque course, chaque compétition ne va pas être bonne, mais on apprend le plus lorsqu’on échoue. Quand ma fille a essayé d'être comme maman et papa et de sauter à la haie cet été, elle est tombée et elle a pleuré, mais elle s'est relevée et a continué à essayer. Et elle n'arrêtait pas d'essayer encore et encore. Ce sont les leçons que je veux qu'elle continue d'apprendre.

Quels conseils vous donneriez-vous à 15 ans ?

De continuer à persévérer et que les défis qu’on rencontre en valent la peine. Mais je me dirais aussi de vivre chaque instant et de profiter de chaque relation. Je pense qu'en vieillissant, nous perdons des gens dans nos vies à cause du cancer ou d'autres choses. J'aurais fait plus d'efforts pour vraiment profiter de ces moments, pour vraiment profiter des gens autour de moi.

Quel est la meilleure chose que vous avez mangé en voyage ?

Tokyo avait de la très bonne nourriture! J'ai vraiment apprécié la nourriture au Japon, c'était incroyable. La Suisse a aussi de très bons chocolats. Vous devez essayer le chocolat suisse - rien contre le chocolat belge mais le chocolat suisse est incroyable.

Votre maison, où se trouvent tous vos biens, prend feu. Après avoir sauvé vos proches et vos animaux, vous avez le temps de retourner chercher un objet. Lequel?

Avant que mon père ne décède en 2008, il a écrit une série de journaux. J'irais chercher ces journaux. Je les garde dans ma bibliothèque au cas où j'aurais besoin d'inspiration ou de motivation. Tout le reste peut être remplacé - les bagues Olympiques et tout ça. Mais tant que ma famille est en sécurité, j'irais chercher ces journaux.

Quelle est la chose que vous ne ferez pas dans 10 ans ?

Changer des couches. Je ne changerai pas de couches dans 10 ans. J'en aurai fini avec ça dès que possible.

Quel est votre sport préféré ?

Le football américain. J'ai grandi avec le football américain. Si je ne courais pas sur piste (athlétisme), j'essaierais de jouer au football. C'était mon premier amour, qui m'a donné envie de pratiquer le sport. Il y a quelque chose d'exaltant à regarder du football américain.

Qu’aimeriez-vous avoir accompli au cours de votre mandat au sein du Comité des sportifs de l’AMA?

Deux choses : je veux m'assurer que nous ayons un bureau d'ombudsman international fonctionnel. Si nous pouvons y parvenir, ce serait une réalisation majeure. Et deuxièmement, mettre en place des règles et règlements de fond. Si des pays ou grandes organisations conspirent pour doper leurs athlètes, ils devraient faire face à des sanctions plus sévères que l'athlète lui-même. J'ai un très gros problème avec le fait que les athlètes individuels purgent des interdictions plus longues que celles imposées à un pays ou à une organisation. Pour moi cela n'a aucun sens. Donc, si nous pouvons accomplir ces choses, je serais incroyablement heureux de mon passage à l'AMA.

Suivez Jeff sur Instagram et Twitter.