29 Juillet 2021

Le laboratoire antidopage de Tokyo accrédité par l'AMA opère 24 heures sur 24 pour protéger l'intégrité des Jeux

Avec les Jeux olympiques de Tokyo 2020 en cours et les Jeux paralympiques qui suivront bientôt, le laboratoire de Tokyo accrédité par l'Agence mondiale antidopage (AMA) opère vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, pour analyser les échantillons des sportifs et protéger l'intégrité des Jeux.


Les autorités japonaises ont veillé à ce que le tout nouveau laboratoire soit à la fine pointe de la technologie et dispose de l'équipement le plus récent afin d'analyser et de détecter les substances et méthodes interdites selon la Liste des substances et méthodes interdites 2021 de l'AMA. En outre, des experts de laboratoire de l'AMA ont effectué plusieurs visites du laboratoire dans la période précédant les Jeux. En novembre 2019, des experts ont effectué une évaluation technique de la préparation du laboratoire pour les Jeux, suivie d'une visite du Groupe consultatif d'experts en laboratoire de l'AMA, qui a tenu une réunion à Tokyo.  Puis, en juin 2021, des experts de l'AMA ont effectué une seconde inspection technique pour s'assurer que le laboratoire soit en conformité avec le Standard international pour les laboratoires 2021 de l'Agence et les Documents techniques et Lettres techniques associés.

Pendant les Jeux, le personnel du laboratoire de Tokyo, qui compte environ 130 personnes, analyse beaucoup plus d'échantillons sur une plus courte période que ce qui est habituel pour un laboratoire accrédité par l'AMA. Ces employés sont ainsi soutenus par une cinquantaine d'experts scientifiques du monde entier possédant une connaissance approfondie de la lutte contre le dopage et des défis analytiques et opérationnels auxquels un laboratoire doit faire face pendant les Jeux. Le laboratoire bénéficie également de la présence de l'équipe d'Observateurs indépendants de l'AMA (OI), qui comprend le directeur associé principal, Laboratoires, de l'AMA, le Dr Osquel Barroso, qui est sur place pour observer et soutenir, si nécessaire, les opérations du laboratoire en collaboration avec le directeur du laboratoire, le Dr Masato Okano.

« L'AMA et le laboratoire de Tokyo ont travaillé en étroite collaboration ces dernières années pour s'assurer que le laboratoire soit prêt, explique le Dr Barroso. La pandémie de COVID-19 a ajouté quelques défis, mais l'AMA est heureuse d'observer la qualité des opérations menées par le laboratoire pendant les Jeux. L’équipe locale est très compétente et les experts scientifiques du monde entier qui la soutiennent sont un atout supplémentaire. Ensemble, ils travaillent 24 heures sur 24 pour protéger l'intégrité des Jeux. »

« Nous collaborons également avec nos collègues du laboratoire de Tokyo pour effectuer un contrôle du dopage génétique pour la première fois à des Jeux olympiques et paralympiques et pour évaluer la mise en œuvre de cette nouvelle méthode d'analyse, qui sera mentionnée dans le Rapport des Observateurs indépendants publié après les Jeux. »


« Nous sommes reconnaissants envers l'AMA pour l'étroite collaboration que nous avons eue ces dernières années et pendant la période précédant les Jeux, pour nous assurer que nous ayons tout mis en place pour une opération antidopage robuste et optimisée au laboratoire de Tokyo, ajoute le directeur du laboratoire, le Dr Okano. L'investissement réalisé dans le laboratoire par les autorités locales, ainsi que le soutien que nous avons reçu de l'AMA et des experts internationaux, nous permettent d’effectuer une analyse des échantillons de haute qualité pendant les Jeux. Les Jeux de Tokyo nous laisseront un héritage puisque les nouveaux instruments et équipements resteront en place. Cela nous permettra de rester l'un des meilleurs laboratoires antidopage du monde pour les années à venir. »


À propos des laboratoires accrédités par l'AMA

L'AMA est responsable de l'accréditation et de la ré-accréditation des laboratoires antidopage, s'assurant ainsi qu'ils maintiennent les plus hauts standards de qualité. Lorsqu'un laboratoire ne répond pas aux exigences du Standard international pour les laboratoires, l'AMA peut suspendre ou révoquer l'accréditation d’un laboratoire. Ce rôle de supervision est mené conjointement avec l'évaluation ISO/CEI 17025 par des organismes d'accréditation nationaux indépendants qui sont membres à part entière de la Coopération internationale d'accréditation des laboratoires (ILAC).

Pour en savoir plus sur les laboratoires accrédités par l'AMA, cliquez ici.