9 Juin 2021

L'AMA signe un accord avec l'Organisation antidopage d'Europe centrale pour collaborer au développement de programmes antidopage

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a signé un accord avec l'Organisation antidopage d'Europe centrale (CEADO) pour collaborer à des activités spécifiques de développement de programmes antidopage, en commençant par un projet impliquant l'Organisation régionale antidopage d'Europe de l'Est (EERADO).

CEADO est un partenariat de huit organisations nationales antidopage (ONAD) incluant les ONAD de l'Autriche, la Croatie, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Serbie, la Slovaquie et la Slovénie, qui travaillent ensemble dans le but principal de soutenir et de renforcer le système antidopage dans la région.

L’accord, qui a été signé par le directeur général de l'AMA, Olivier Niggli, et le président de CEADO, Michael Cepic, prévoit que les deux organisations se rencontrent régulièrement et, si nécessaire, discutent de domaines de collaboration qui présentent un intérêt mutuel. Le projet EERADO revêt une importance particulière cette année car cette organisation régionale antidopage doit être dissoute à la fin de l'année 2021 après 13 ans de bon travail. La fermeture d'EERADO intervient alors que les ONAD de ses pays membres sont désormais en mesure de fonctionner de manière indépendante, ce qui permet à l'AMA de réorienter ses ressources vers d'autres régions du monde où les besoins sont plus importants. Ce projet permettra aux membres d'EERADO de bénéficier de conseils et d'un soutien continus dans le cadre du développement de leurs programmes nationaux antidopage.

« Le système antidopage mondial repose sur la collaboration entre diverses parties prenantes, et cet accord entre l'AMA et l'Organisation antidopage d'Europe centrale stimulera le travail réalisé par les organisations nationales antidopage en Europe, a déclaré le directeur général de l'AMA, Olivier Niggli. Le premier projet fournira un programme complet de formation et de développement pour une série de pays d'Europe de l'Est, les aidant à opérer efficacement en dehors du réseau des organisations régionales antidopage. Grâce à des projets comme celui-ci, l'AMA contribue au développement de stratégies antidopage innovantes pour les pays qui en ont le plus besoin, afin de renforcer le système mondial dans son ensemble. Je remercie les dirigeants de l'Organisation antidopage d'Europe centrale pour leur volonté de collaborer de cette manière afin de renforcer l’efficacité des programmes pour la protection du sport propre. »

« L'Organisation antidopage d'Europe centrale a été fondée dans l'intention de collaborer et de partager l'expérience de ses huit membres et de travailler sur des projets communs dans divers domaines de la lutte contre le dopage, au bénéfice des sportifs, a déclaré le président de CEADO, Michael Cepic. Nous apprécions l'invitation de l'AMA à soutenir les pays d'Europe de l'Est dans leur objectif commun de créer des organisations antidopage indépendantes et conformes au Code mondial antidopage. »

« Ce projet permet aux responsables de la lutte contre le dopage de se familiariser avec le développement structurel et la bonne gouvernance des organisations antidopage dans cette région, a ajouté le directeur général d'EERADO, Temur Ukleba. Il offrira également des conseils et un soutien en matière de réglementation législative, de mise en œuvre efficace du Code mondial antidopage, de lignes directrices, de Documents Techniques et de plateformes éducatives, ainsi que pour les défis auxquels chaque pays est confronté. Nous pensons que ce modèle est un excellent exemple de coopération sur les questions antidopage entre des pays aux capacités différentes. »

L’AMA a lancé le Programme des ORAD en 2004 afin de renforcer la protection du sport propre en développant des stratégies antidopage innovantes pour les pays qui en ont le plus besoin. Le programme soutient les ONAD et les comités nationaux olympiques agissant comme ONAD qui disposent de moins de ressources en mettant à leur disposition financement, formation et assistance continue en matière de lutte contre le dopage. Le programme des ORAD aide actuellement 15 ORAD et 131 pays dans le monde.