3 Juin 2020

L’AMA signe une convention de partenariat avec la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie

L’Agence mondiale antidopage (AMA) et la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) ont signé aujourd’hui une convention de partenariat qui renforce l’intégrité dans le sport et qui contribue à la lutte contre le dopage au sein des 43 pays membres de la CONFEJES.

La convention, signée par le directeur général de l’AMA, Olivier Niggli et le secrétaire général de la CONFEJES, Ali Harouna, prévoit que la CONFEJES encourage ses membres à ratifier et à mettre en œuvre la Convention internationale contre le dopage dans le sport de l’UNESCO et les principes du Code mondial antidopage (« le Code »).

De plus, en vertu de la convention, la CONFEJES s’engage à encourager ses membres à harmoniser leurs politiques nationales antidopage avec les dispositions du Code et des Standards internationaux associés, tout en examinant tous les aspects de leurs programmes afin de s’assurer qu’ils soient conformes aux lignes directrices applicables et aux meilleures pratiques internationales.

La CONFEJES encouragera également ses membres qui n’ont pas d’organisation nationale antidopage (ONAD) à en mettre une en place et à la doter des ressources nécessaires, tout en soutenant le travail et les projets des organisations régionales antidopage (ORAD) dans leurs régions respectives.

« Cette convention de partenariat est une autre avancée pour le sport propre dans le monde, a déclaré M. Niggli. Il garantit une collaboration plus étroite entre l’AMA et tous les gouvernements francophones, dont plusieurs sont en Afrique. L’objectif ultime étant d’aider ces pays à respecter leurs engagements en matière de lutte contre le dopage. » 

« Le sport est une force sociale très importante dans le monde que nous devons protéger de ceux qui tentent de tricher le système. En vertu de cette convention, la CONFEJES, au nom des nations francophones du monde entier, réaffirme avec force son engagement envers le programme mondial antidopage et souligne son opposition au dopage dans le sport. »

 « La CONFEJES est heureuse de s’engager officiellement avec l’AMA dans le cadre de cette convention, qui protège les droits de nos sportifs et contribue à la préservation du sport propre, a ajouté M. Ali Harouna.  En 2007, une première entente avait été signée entre les deux organisations, et cette nouvelle convention contribuera sans aucun doute à l’objectif commun d’éradiquer le dopage dans les pays membres de la CONFEJES. »

« Nous nous réjouissons de collaborer encore plus étroitement avec l’AMA et d’unir nos efforts et nos ressources afin que ce partenariat renforce la lutte contre le dopage dans le sport. »

Dans le cadre de cet accord, la CONFEJES soutiendra également la formation des personnes qui travaillent au sein du système antidopage dans les pays membres, collaborera avec l’AMA dans la supervision de la conformité au Code et mènera des activités d’éducation et de sensibilisation sur la protection du sport propre dans la Francophonie, y compris la promotion d’une éducation fondée sur les valeurs dans les écoles des pays membres.

Pour sa part, l’AMA collaborera avec la CONFEJES dans le cadre de divers projets liés à la mise en œuvre du Code et au renforcement des capacités en mettant à sa disposition, sur une base continue, du soutien technique spécialisé à travers des conseils, de l’éducation, de la formation et de la recherche, et en impliquant la CONFEJES dans diverses initiatives de l’AMA dans le monde.