9 Mars 2017
Bookmark and Share

L'AMA lance la plateforme numérique sécurisée «Brisez le silence! »

L’Agence encourage les informateurs et les lanceurs d’alerte à s’exprimer

Aujourd’hui, l’Agence mondiale antidopage (AMA) lance une nouvelle plateforme numérique sécurisée, appelée Brisez le silence!, que les sportifs et toutes les personnes qui possèdent des renseignements peuvent utiliser pour signaler une violation présumée des règles antidopage (VRAD) aux termes du Code mondial antidopage (le Code), toute non-conformité au Code ou tout acte ou toute omission pouvant entraver la lutte contre le dopage dans le sport. La plateformeBrisez le silence! comprend une application sécurisée pour téléphones IPhone et Android, actuellement offerte en version bêta dans l’App Store et sur Google Play.

« L’AMA est heureuse de lancer sa plateforme Brisez le silence! qui, nous l’espérons, encouragera plus d’informateurs et de lanceurs d’alerte à se manifester pour signaler des violations présumées des règles antidopage, dit Olivier Niggli, directeur général de l’Agence. Les enquêtes indépendantes que l’AMA a confiées à MM. Pound et McLaren, déclenchées dans les deux cas par des lanceurs d’alerte, ont mis en lumière l’importance de ces sources de renseignement pour l’Agence et pour le sport propre en général. Cette nouvelle plateforme est l’une des nombreuses mesures prises en vue de rehausser les capacités de l’équipe Renseignements et enquêtes de l’Agence, sous la direction indépendante de Günter Younger. »

« Nous comprenons qu’il faut du courage et de la conviction pour prendre la difficile décision d’exprimer ses préoccupations en toute bonne foi, dit Günter Younger. La plateforme Brisez le silence! répond à l’appel des sportifs et d’autres personnes, qui réclament un mécanisme sûr et confidentiel de signalement d’activités contraires au sport propre. Mon rôle est d’assurer que les renseignements fournis sont traités dans la plus grande confidentialité, que les allégations font l’objet d’une enquête approfondie et que les lanceurs d’alerte avec qui nous concluons une entente contractuelle sont informés de la progression de l’enquête et que leurs droits sont protégés. »

Quiconque détecte ou constate un cas de tricherie, en a été témoin ou a de bonnes raisons de le soupçonner est encouragé àbriser le silence! Il faut toutefois tenir compte de la différence entre un informateur et un lanceur d’alerte, différence qui réside dans les droits et les responsabilités de chacun. Toute personne qui signale un comportement répréhensible à l’AMA sera considérée comme un informateur. L’informateur peut décider de cesser de collaborer avec l’Agence après avoir fourni cette information. En revanche, s’il souhaite coopérer davantage avec l’AMA, il peut passer au statut de lanceur d’alerte en signant un contrat qui lui procure des droits additionnels, comme l’explique la Politique et procédure de signalement de comportements répréhensibles (PDF).

En novembre 2016, le Conseil de fondation de l’AMA a approuvé la nouvelle Politique et procédure de signalement de comportements répréhensibles, qui officialise le cadre juridique du programme et précise la contribution de l’Agence en matière de soutien, de confidentialité, de protection et de récompenses, ainsi que le processus de signalement et les méthodes d’enquête de l’AMA.

Pour plus d'information sur la plateforme Brisez le silence! visitez le: https://speakup.wada-ama.org

– FIN –

CONTACTS DE L'AMA POUR LES MÉDIAS
Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org

Maggie Durand, coordonnatrice, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org