Statistiques des contrôles des OAD

  1. Ces statistiques peuvent-elles être comparées entre fédérations internationales (FI) et entre organisations nationales antidopage (ONAD) respectivement?
  2. Quelle est la différence entre un résultat d'analyse anormal et une violation des règles antidopage?
  3. Que fait l'AMA pour s'assurer que des statistiques complètes soient fournies par les OAD?

1. Ces statistiques peuvent-elles être comparées entre fédérations internationales (FI) et entre organisations nationales antidopage (ONAD) respectivement? Haut

Non. Il est important de noter que les organisations ne rapportent pas toujours des statistiques couvrant la même période ou durée. En outre, certaines organisations ont rapporté des statistiques couvrant seulement leurs contrôles sur le plan international, alors que d'autres ont inclus leurs contrôles aux niveaux national et international.

2. Quelle est la différence entre un résultat d'analyse anormal et une violation des règles antidopage? Haut

Un résultat d’analyse anormal indique la présence de substances ou de méthodes interdites dans des échantillons. Ces résultats d’analyse anormaux ne doivent pas être confondus avec le nombre de violations des règles antidopage établies ou sanctionnées, et ce pour plusieurs raisons. Ces chiffres peuvent contenir des résultats justifiés par des autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT). En outre, certains résultats d’analyse anormaux peuvent correspondre à plusieurs mesures réalisées sur le même sportif, par exemple dans le cas d’examens longitudinaux de la testostérone (c’est-à-dire la mesure du niveau de testostérone d’un sportif sur une certaine période).

3. Que fait l'AMA pour s'assurer que des statistiques complètes soient fournies par les OAD? Haut

En 2005, l’AMA a lancé le système d’administration et de gestion antidopage ADAMS, un instrument de gestion en ligne pour les sportifs et les OAD, sous forme de banque de données. ADAMS est une plateforme pour la gestion des résultats, l’administration des AUT, les informations sur la localisation des sportifs et la planification de la répartition des contrôles.

Quand tous les partenaires auront adopté ADAMS, la communauté sportive disposera d’un moyen transparent de suivre les résultats—de la collecte à la sanction éventuelle—tout en préservant la confidentialité. Cela permettra également d’analyser les données, en reliant notamment des résultats d’analyses anormaux à des AUT et à des cas sanctionnés.

Conformément au Code mondial antidopage, les OAD doivent publier, au moins une fois par année, un rapport statistique de leurs activités de contrôle du dopage. L’AMA publie, également sur une base annuelle, un rapport statistique résumant les informations reçues de la part des OAD en s’assurant que les renseignements personnels des sportifs soient totalement protégés.