Cannabinoïde

Cannabinoïde

  1. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde?
  2. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde naturel?
  3. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde synthétique?
  4. Pourquoi le cannabidiol n’est-il plus interdit?
  5. Quel est le statut des nébuliseurs?

Cannabinoïde

1. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde? Haut

Il s’agit de l’un des nombreux composants chimiques produits par la plante de cannabis (marijuana). Le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) est le principal cannabinoïde contenu dans le cannabis. Le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN) sont d’autres cannabinoïdes naturels courants. Il existe aussi des cannabinoïdes synthétiques (fabriqués par l’homme).

2. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde naturel? Haut

La plante de cannabis renferme divers composés, notamment le THC, qui constitue son principal ingrédient psychoactif. Le cannabidiol (CBD) est l’une des autres substances naturelles contenues dans la plante. 

3. Qu’est-ce qu’un cannabinoïde synthétique? Haut

Les cannabinoïdes synthétiques sont fabriqués en laboratoire, parfois pour stimuler les effets psychoactifs du THC. Ces composés comprennent le THC synthétique (une réplique de la forme naturelle du cannabinoïde) ainsi que d’autres substances synthétiques qui « miment » (d’où le nom cannabimimétique) les effets du THC. Les cannabinoïdes synthétiques comprennent les drogues interdites dotées de propriétés psychoactives disponibles à des fins récréatives et/ou vendues sur le marché noir, de même que le CBD synthétique, une substance non interdite. 

4. Pourquoi le cannabidiol n’est-il plus interdit? Haut

Le cannabidiol n’est pas un cannabimimétique et n’exerce aucune activité psychoactive. Sa version synthétique ne renfermera pas de THC, mais le cannabidiol extrait de la plante de cannabis peut contenir différentes concentrations de THC et demeure interdit.

5. Quel est le statut des nébuliseurs? Haut

Par définition, le nébuliseur est un type de dispositif d’inhalation et n’est donc pas une méthode interdite en soi. Toutefois, comme l’inhalation de salbutamol aux doses recommandées par le fabricant produira fort probablement une concentration urinaire de salbutamol supérieure à la valeur seuil établie à 1000 ng/mL, l’administration de ce médicament au moyen d’un nébuliseur requiert une AUT. Une telle autorisation du salbutamol nébulisé ne sera cependant accordée que dans de rares circonstances, notamment pour le traitement d’un épisode d’asthme aigu en salle d’urgence. Chez les adultes autrement en bonne santé, un aérosol-doseur muni d’un dispositif d’espacement s’est révélé aussi efficace qu’un nébuliseur pour libérer une dose de médicament permettant de maîtriser les exacerbations aiguës de l’asthme.