14 Juin 2016
Bookmark and Share

L'AMA a pris connaissance de la décision de la Cour d'appel de Madrid liée à "Opération Puerto"

L’Agence mondiale antidopage (AMA) se réjouit de la décision prise par la Cour d’appel de Madrid qui autorise l’accès aux poches de sang et de plasma stockées qui provenaient de cyclistes et d’autres sportifs visés par l’opération «Puerto».

« L’AMA a pris connaissance de la décision de la Cour d’appel de Madrid qui permet de fournir cette preuve cruciale aux autorités de la lutte contre le dopage, a déclaré le directeur général de l’AMA, David Howman. Nous sommes consternés du fait que cette décision arrive si tard, mais nous allons maintenant travailler en partenariat avec les autres parties qui ont été autorisées à avoir accès [aux poches de sang] pour déterminer nos options juridiques relativement à l’analyse des poches de sang et de plasma. »
 
L’opération «Puerto» est une enquête de la police espagnole sur un réseau de dopage dirigé par le Dr Eufemiano Fuentes. En 2006, 211 poches de sang et de plasma ont été saisies dans les bureaux du Dr Fuentes, ce qui lui a alors valu une condamnation d’ un an avec sursis pour avoir mis en danger la santé publique. L’enquête a également révélé des violations des règles antidopage de la part de cinq cyclistes, et a mené à des soupçons à l’égard de nombreux autres sportifs qui avaient été traités par le Dr Fuentes et dont les noms n’ont pas été mentionnés. Pendant des années, l’AMA a demandé aux autorités espagnoles d’autoriser l’accès aux poches de sang et de plasma par l’Agence et ses organisations antidopage partenaires afin que les éventuelles violations des règles antidopage puissent être examinées. En avril 2013, la Cour pénale de Madrid a ordonné la destruction des poches de sang et de plasma, décision contre laquelle l’AMA a fait appel en mai 2013.
 
L’AMA ne fera aucun autre commentaire pour le moment.