30 Août 2021

Le président de l'AMA encourage l'innovation dans la lutte contre le dopage lors de la conférence « Collaborer pour innover » en Bulgarie

Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA), Witold Bańka, a souligné l'importance de la collaboration et de l'innovation dans le succès actuel et futur du système antidopage, lors d'un discours prononcé aujourd'hui à la conférence « Collaborer pour innover », organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports de la République de Bulgarie à Sofia.

La conférence, organisée conjointement avec l'Union européenne, était consacrée à promouvoir l'innovation dans le sport d'élite et le sport de masse en Europe. Des intervenants de la Commission européenne, du Parlement européen, de fédérations sportives et de hauts fonctionnaires de toute l'Europe y ont participé.

Dans son discours, prononcé virtuellement, le président de l'AMA a souligné un certain nombre d'innovations dans lesquelles l'Agence est activement engagée, ainsi qu'une série d'accords de partenariat et de partage d’informations fructueux qu'elle a mis en place avec plusieurs autres organisations, notamment dans les domaines liés à l’application de la loi, à la recherche scientifique et à l'industrie pharmaceutique.

« L’harmonisation de la lutte contre le dopage dans les sports et les pays a été un succès remarquable. Le niveau de collaboration et d'innovation requis pour que cela fonctionne est impressionnant. Un élément clé de la stratégie de l'AMA est de mener ces efforts de collaboration pour protéger l'intégrité du sport dans le monde entier. Et pour y parvenir, il faut innover. Sans innovation, il n'y a pas de progrès. Et sans collaboration, il n'y a pas d'innovation. Les deux vont de pair », a déclaré le président de l'AMA.

En particulier, M. Bańka a souligné les récentes percées dans les domaines des contrôles et des analyses à partir de gouttes de sang séché et de l'intelligence artificielle. Les contrôles et analyses à partir de gouttes de sang séché, dont des éléments ont été testés lors des Jeux olympiques et paralympiques de 2020 à Tokyo, seront déployés pour une utilisation de routine lors des Jeux d'hiver de Pékin l'année prochaine. En ce qui concerne l'intelligence artificielle, a-t-il dit, le potentiel est illimité, en particulier dans le domaine de l'analyse des données massives. À cette fin, l'AMA contribue à financer trois projets distincts en France et au Canada, qui explorent comment l'intelligence artificielle peut faire progresser la lutte contre le dopage dans le monde.

« C'est une période très excitante, a ajouté M. Bańka. Ce sont ces types d'innovations scientifiques qui nous aident à répondre aux défis complexes auxquels nous sommes confrontés. Pour survivre, nous devons toujours aller de l'avant. Nous nous efforçons d'améliorer la sophistication de l'approche de la communauté antidopage dans le monde pour attraper et dissuader les tricheurs. »

« La force de l'AMA, et celle du système antidopage, vient des partenariats et des innovations que nous avons développés. Que ce soit dans le domaine des enquêtes, de la conformité, de l'éducation, de la recherche scientifique ou des avancées médicales, l'AMA et ses partenaires dans le monde de la lutte contre le dopage vont constamment de l'avant. »

Toutefois, a ajouté le président de l’AMA, « nous ne devons pas nous contenter de ce que nous avons développé. Nous devons toujours chercher à devancer ceux qui menacent l’intégrité du sport. C'est un défi constant et sans fin, que nous devons relever. Nous ne pouvons pas compter sur une ou deux armes - nous devons être prêts à protéger le sport sous tous les angles avec agilité et en innovant constamment. » 

M. Bańka a également présenté un aperçu du programme mondial antidopage et du développement de l'AMA depuis sa création en 1999, y compris le Plan stratégique 2020-2024 de l'Agence.