5 Août 2019
Bookmark and Share

L’AMA lève la suspension partielle de l’accréditation du laboratoire de Stockholm pour une méthode analytique spécifique

L’Agence mondiale antidopage (AMA) annonce que, conformément au Standard international pour les laboratoires (SIL), Sir Craig Reedie, président du Comité exécutif de l’AMA, a approuvé la levée de la suspension partielle de l’accréditation du laboratoire de contrôle du dopage de l’hôpital universitaire de Karolinska (le laboratoire de Stockholm) pour la méthode analytique par chromatographie gazeuse – combustion – spectrométrie de masse des rapports isotopiques (CG-C-SMRI).

Le Laboratoire de Stockholm, qui avait vu son accréditation partiellement suspendue pour la méthode CG-C-SMRI le
1er août 2018, a réglé le problème à l’origine de cette suspension partielle. Par conséquent, le 29 juillet 2019, le groupe d’experts Laboratoires de l’AMA a recommandé au président du Comité exécutif de l’Agence que la suspension partielle soit levée. Depuis le 1er août 2019, le Laboratoire de Stockholm, qui a continué de mener ses activités courantes en matière de lutte contre le dopage, n’est donc plus tenu de transporter les échantillons qui nécessitent une analyse par CG-C-SMRI vers un autre laboratoire accrédité par l’AMA.

« L’AMA est heureuse de confirmer que l’accréditation du laboratoire de Stockholm a été rétablie douze mois après sa suspension partielle, a déclaré Olivier Niggli, directeur général de l’AMA.
Nous félicitons le laboratoire de Stockholm d’avoir apporté une réponse globale au problème ayant mené à cette suspension partielle. Les sportifs peuvent avoir l’assurance que le laboratoire mène ses activités conformément aux normes élevées exigées par l’AMA et le programme antidopage mondial. »

L’AMA est responsable de l’accréditation et de la réaccréditation des laboratoires antidopage, et doit donc s’assurer qu’ils respectent les normes de qualité les plus élevées qui soient. Lorsqu’un laboratoire ne remplit pas les exigences du SIL, l’AMA peut décider de suspendre ou de révoquer son accréditation. Ce rôle de supervision est assuré parallèlement à une évaluation ISO/IEC 17025 par des organismes d’accréditation nationaux indépendants qui sont membres en règle de la Coopération internationale d’accréditation des laboratoires (ILAC).

La liste complète des laboratoires accrédités se trouve sur le site Web de l’AMA.