26 Avril 2019
Bookmark and Share

Le Comité éducation de l'AMA se réunit pour discuter de l'avenir de l'éducation pour un sport propre

Les 23 et 24 avril, le Comité Éducation de l’Agence mondiale antidopage (AMA) s’est réuni au bureau principal de l’AMA à Montréal. Présidé par Edwin Moses, athlète olympique américain, ce Comité comprend 12 autres experts de l’éducation provenant du monde entier.

Le Comité a aussi accueilli quatre observateurs : un membre du Comité des sportifs de l’AMA, le président du Comité de révision des projets de recherche en sciences sociales de l’AMA, un représentant de l’UNESCO et un représentant du Conseil de l’Europe.

Au cours de la réunion de deux jours, les membres du Comité, les observateurs et le personnel de l’AMA ont eu d’importantes conversations sur les avancées qui assureront une plus grande protection des sportifs et du sport propre, notamment :

  • le Standard international pour l’éducation (SIE) – nouveau standard élaboré dans le cadre du Programme mondial antidopage, qui sera présenté pour approbation lors de la prochaine conférence mondiale sur le dopage dans le sport de l’AMA, en novembre 2019, et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2021;
  • le Programme de bourses de recherche en sciences sociales de l’AMA qui, depuis sa création en 2005, a octroyé plus de 3,5 millions de dollars américains à une centaine de projets pour assurer le développement de programmes d’éducation antidopage préventifs et pour évaluer l’efficacité des efforts éducatifs par une approche fondée sur les preuves
  • le développement de programmes d’éducation, comme la plateforme d’apprentissage en ligne ADeL (Anti-Doping e-Learning) de l’AMA, qui a été lancée en janvier 2018 et qui compte aujourd’hui près de 30 000 abonnés;
  • le renforcement des partenariats au sein et en dehors de la communauté antidopage;
  • les stratégies à court et à long terme.

« L’éducation sur le sport propre, soit une des principales stratégies de prévention du dopage aux termes du Code mondial antidopage (le Code), vise à aider les sportifs et les autres intervenants à éviter de commettre par inadvertance des violations des règles antidopage, de même qu’à promouvoir des comportements en phase avec les valeurs du sport propre, a déclaré Catherine MacLean, directrice, Éducation et Communication. Il est clair que la première expérience antidopage d’un sportif doit être l’éducation plutôt que le contrôle du dopage. Le Comité et la direction de l’AMA sont déterminés à faire de cela une réalité. »

Les résultats complets de la réunion seront publiés sur le site Web de l’AMA dans les semaines à venir, et le Comité Éducation les présentera aux membres du Conseil de fondation de l’AMA pour discussion lors de leur réunion du 16 mai.

Le Comité Éducation, qui compte parmi les cinq comités permanents de l’Agence, a pour mission de fournir à la direction de l’AMA des conseils et des recommandations sur les stratégies et les activités d’éducation à court terme, ainsi que sur les approches à long terme liées aux programmes d’éducation de l’Agence. Il participe aussi au processus de sélection des projets de recherche en sciences sociales financés par l’AMA.