6 Mars 2019
Bookmark and Share

Mise à jour de l’AMA sur les avancées concernant les données du laboratoire de Moscou

Pour faire suite à la mission de janvier au cours de laquelle une équipe de trois experts de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a récupéré avec succès les données analytiques générées par l’ancien laboratoire de Moscou, en Russie, l’AMA a le plaisir de faire un point sur les avancées réalisées jusqu’à présent durant l’étape d’authentification des données.

Le long processus consistant à télécharger quelque 24 téraoctets d’information, à les indexer selon une méthode d’analyse forensique et à les associer aux divers instruments, serveurs, disques durs, ordinateurs et autres équipements électroniques du laboratoire, est terminé*. Les experts de l’AMA, avec le soutien d’experts forensiques externes, pourront maintenant commencer à évaluer les données plus en détail pour vérifier qu’elles soient complètes et authentiques. Tel qu’indiqué précédemment, il est prévu que l’ensemble du processus de téléchargement et d’authentification dure entre deux et trois mois.

« Ceci est une tâche colossale, qui inclut plus de 1,5 million de fichiers, mais nous continuons de bien progresser », a déclaré le directeur du service Renseignements et enquêtes de l’AMA, Gunter Younger, qui dirige le processus. « Nous avons entrepris de recréer virtuellement le laboratoire de Moscou, afin de relier les diverses données à leurs instruments respectifs et de vérifier qu’elles soient complètes, exactes et qu’elles n’aient pas été manipulées. »

Ces données sont cruciales pour monter des dossiers solides contre les tricheurs et exonérer d’autres sportifs soupçonnés d’avoir participé au vaste dopage sur la base des enquêtes antérieures dirigées par Richard Pound et le professeur Richard McLaren, mandatés par l’AMA.

« Même s’il s’agit d’un défi de taille, nous sommes confiants que nous serons en mesure de dire si les données sont incomplètes ou si elles ont été manipulées », a ajouté Gunter Younger. « Une fois que nous aurons validé l’authenticité des données, nous pourrons passer à la phase suivante et aider les différents sports et autres organisations antidopage concernés à monter des dossiers contre les tricheurs. »

L’extraction des données fait suite à la décision du 20 septembre 2018 du Comité exécutif de l’AMA de réintégrer l’Agence antidopage de Russie (RUSADA), sous réserve de conditions strictes, dans la liste des signataires conformes au Code mondial antidopage. Aux termes de cette décision, les autorités russes devaient fournir les données, mais également accepter que tout échantillon dont l’AMA demande de nouvelles analyses soit rendu disponible au plus tard le 30 juin 2019**.


Notes :

*24 téraoctets équivalent à plus de 400 000 heures de musique ou à l’espace disponible sur environ 5 200 DVD.

**L’AMA a créé un tableau qui résume les trois phases du processus de conformité de RUSADA, ainsi qu’un document faisant le point sur les progrès du système antidopage au regard de la crise du dopage en Russie.

[Ces documents ne sont disponibles qu’en anglais.]