19 Juin 2018
Bookmark and Share

L’AMA publie le rapport des observateurs indépendants aux Jeux paralympiques de PyeongChang 2018

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié le rapport de son équipe d’observateurs indépendants (OI) sur le programme antidopage des Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (PyeongChang 2018). Comme elle l’a fait à de nombreuses reprises depuis 2000 dans le cadre de grandes manifestations, à l’invitation du Comité international paralympique (CIP), l’AMA a envoyé une équipe d’observateurs aux Jeux paralympiques dans le but de renforcer le climat de confiance parmi les sportifs et dans le public quant à la qualité, l’efficacité et la fiabilité du programme antidopage mis en œuvre pendant les Jeux.

À cette fin, l’équipe a formulé des commentaires « en temps réel » au CIP et au comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang 2018 (POCOG) sur divers aspects du programme à améliorer, et fourni des recommandations dans son rapport post-Jeux sur des améliorations à plus long terme pouvant être apportées lors de futures éditions des Jeux paralympiques.

« Comme pour toute grande manifestation sportive, les organisateurs de PyeongChang 2018 ont trouvé un certain nombre d’obstacles et d’opportunités en matière de contrôle du dopage, a déclaré la présidente de l’équipe des OI, Pirjo Ruutu. Nous avons relevé certains problèmes pendant les Jeux, qui sont décrits dans le rapport, mais dans l’ensemble les sportifs peuvent être très satisfaits de la grande qualité du programme antidopage mis en place pendant les Jeux paralympiques de PyeongChang 2018. »

« L’équipe des OI a été bien accueillie par le CIP et le POCOG. Elle a bénéficié de toute l’aide dont elle avait besoin sur le terrain. Le CIP mérite des éloges pour son solide engagement envers le sport propre et ses standards élevés en matière de politiques et de procédures antidopage pour les sportifs handicapés. »

L’équipe des OI a supervisé tous les aspects du programme antidopage de PyeongChang, y compris la planification de la répartition des contrôles, les phases de prélèvement des échantillons, les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques, la gestion des résultats, les règles et les procédures, le travail du personnel de contrôle du dopage et l’éducation.

Comme pour toutes les missions d’OI, le rapport contient une série de recommandations pour le CIP, le POCOG et l’AMA elle-même – toutes destinées à améliorer les activités antidopage lors des futurs Jeux.