9 Mars 2018
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant les flacons de sécurité antidopage Berlinger

L’Agence mondiale antidopage (AMA) prend note de la décision du fabricant suisse de flacons de sécurité antidopage Berlinger Special AG de se retirer immédiatement du marché des activités de contrôle du dopage et fait la déclaration suivante :

Le 2 mars, la société Berlinger a communiqué à l’AMA qu’un de ses clients avait exprimé des préoccupations au sujet d’un problème d’intégrité potentiel de certains de ses flacons, et lui a indiqué qu’elle avait lancé une procédure d’examen. Plus précisément, le client avait signalé qu’un nombre limité de flacons s’étaient brisés une fois congelés. C’était arrivé principalement avec le modèle « BEREG‑KIT Geneva », dont la production avait été interrompue par Berlinger à la suite de rapports effectués en janvier 2018 qui indiquaient une fermeture inadéquate des flacons; le problème concernait aussi, dans une bien moindre mesure, la dernière livraison du modèle « BEREG-KIT ».

L’AMA a immédiatement cherché à obtenir d’autres renseignements auprès de Berlinger au sujet du problème d’intégrité allégué et de sa gravité, afin de s’assurer qu’une solution efficace serait mise en place rapidement par le fabricant pour ses clients du programme mondial antidopage. Avec la même intention, l’AMA a également contacté une partie représentative des laboratoires antidopage ainsi que l’Institut des organisations nationales antidopage (iNADO) pour savoir si les laboratoires ou les organisations nationales antidopage avaient subi de tels incidents. À sa connaissance, aucun autre laboratoire n’a éprouvé un problème semblable à ce jour.                                                                                                                                
L’AMA continuera à recueillir de l’information auprès de Berlinger et de ses clients afin de proposer des solutions qui maintiendront l’intégrité du processus de contrôle du dopage. En parallèle, elle recherche activement d’autres sources de trousses de prélèvement d’échantillons et, à cette fin, collabore aussi avec l’iNADO et un certain nombre d’organisations antidopage (OAD).

L’AMA a écrit aujourd’hui aux OAD, aux laboratoires accrédités et à une partie représentative des agences de prélèvement, y compris le Comité international olympique et le Comité international paralympique, pour les mettre au courant de la situation et leur donner des instructions détaillées sur la façon d’assurer l’intégrité du processus de contrôle du dopage.

L’AMA veut rassurer les sportifs, les organisations antidopage et ses autres partenaires sur le fait qu’elle reste résolument déterminée à faire un suivi adéquat de la situation avec Berlinger et les partenaires concernés jusqu’à ce que la question soit résolue; l’AMA tiendra tous ses partenaires au courant pendant le processus.

Il est à noter que les fabricants de flacons de sécurité, comme Berlinger, sont responsables du développement, des tests, de la distribution et de la surveillance de l’équipement qu’ils fabriquent et fournissent à leurs clients. Chaque OAD est libre de décider de l’équipement de prélèvement d’échantillons qu’elle utilise, dans la mesure où cet équipement répond aux exigences de l’article 6.3.4 du Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE) de l’AMA.