11 Mars 2018
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant l'appel à la négociation pour la réintegration RUSDA

À la suite de l’article du site Inside the Games publié le 9 mars, intitulé « Exclusive: IOC Executive Board member calls for negotiations to break Russian deadlock with IAAF and WADA » (Exclusivité : un membre du Comité exécutif du CIO lance un appel à négocier afin que la Russie puisse sortir de l’impasse avec l’IAAF et l’AMA), l’Agence mondiale antidopage (AMA) souhaite informer ses partenaires que le président de l’Agence, Sir Craig Reedie, et le directeur général, Olivier Niggli, ont eu des contacts réguliers avec les autorités russes, notamment le ministre des Sports, en vue de résoudre le problème du statut de non-conformité au Code mondial antidopage (le Code) de l’Agence antidopage de Russie (RUSADA). Ce sujet sera abordé spécifiquement avec les partenaires durant le Symposium annuel de l’Agence, qui aura lieu à Lausanne, en Suisse, du 21 au 23 mars.

En novembre 2017, le Conseil de fondation de l’AMA a entériné la recommandation du Comité indépendant de révision de la conformité (CRC) de l’AMA selon laquelle RUSADA demeurerait non conforme au Code jusqu’à ce que la Russie remplisse les deux critères restants de la Feuille de route vers la conformité au Code de RUSADA. Comme l’avait alors indiqué Sir Craig Reedie, « le Conseil s’est dit encouragé par les progrès importants réalisés par RUSADA sous sa nouvelle direction, avec l’aide de l’AMA. Tous ses membres s’entendent néanmoins sur le fait que les deux critères de la Feuille de route encore non remplis sont essentiels pour regagner la confiance mondiale et assurer un fonctionnement fiable. L’Agence poursuivra ses efforts et continuera à collaborer avec la Russie dans l’espoir que la conformité puisse être atteinte, de façon que ce pays puisse profiter d’un système antidopage solide et entièrement indépendant, qui fonctionne dans un environnement sain et axé sur le soutien. »

Le Conseil de l’AMA a déclaré RUSADA non conforme en novembre 2015, à la suite de révélations sur le dopage généralisé dans le sport en Russie par la Commission indépendante Pound de l’AMA. Depuis, l’AMA et ses partenaires travaillent dur pour reconstruire un programme antidopage fiable et durable en Russie qui permette de protéger les sportifs propres à l’intérieur et à l’extérieur du pays.