27 Juin 2017
Bookmark and Share

L'AMA permet à RUSADA de planifier et de coordonner des contrôles antidopage sous la supervision de l'équipe d’experts de l’AMA et de l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD)

L’Agence mondiale antidopage (AMA) annonce que l’Agence et son Comité indépendant de révision de la conformité (CRC) autorisent l’Agence antidopage de Russie (RUSADA) à planifier et à coordonner des contrôles avec ses agents de contrôle du dopage (ACD) sous la supervision d’experts internationaux nommés par l’AMA et de l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD).

Le 18 mai 2017, le Conseil de fondation de l’AMA a accepté la recommandation du CRC à cet effet, sous réserve du respect de certaines exigences par la Russie, qui ont maintenant été remplies à la satisfaction de l’AMA et du CRC. Ces exigences étaient les suivantes :

  • modifier les statuts de RUSADA pour veiller à ce que le président et le vice-président soient obligatoirement sélectionnés parmi les membres indépendants du conseil de surveillance de RUSADA;
  • soumettre une politique sur les conflits d’intérêts avec RUSADA à l’approbation du CRC;
  • fournir tous les échantillons sanguins du Passeport biologique de l’athlète (PBA) détenus au centre antidopage de Russie, sur demande, aux organisations antidopage qui y avaient envoyé ces échantillons aux fins de contrôle;
  • permettre aux agents de contrôle du dopage d’accéder aux « villes fermées ».

« Il y a encore du chemin à faire, affirme Sir Craig Reedie, président de l’AMA, mais l’Agence reconnaît qu’un jalon clé a été franchi dans la démarche de RUSADA visant à redevenir conforme. Après tous les efforts déployés par l’Agence et ses partenaires, la reprise des contrôles représente un pas en avant important dans le rétablissement du système antidopage en Russie. Nous encourageons vivement la Russie à poursuivre son travail, dans l’intérêt des sportifs propres du monde entier. »

« À ce stade, indique Olivier Niggli, directeur général de l’AMA, l’AMA aimerait également souligner les efforts de tous ceux qui ont participé, aux côtés de l’Agence, à la reconstruction d’un système antidopage crédible en Russie. Nous voulons particulièrement saluer le travail d’UKAD, qui a veillé à ce que des contrôles ciblés, fondés sur des renseignements, soient réalisés pour les sportifs en Russie et en dehors du pays durant la période de non-conformité de RUSADA. Le travail d’UKAD en Russie constitue un excellent exemple de la manière dont une organisation nationale antidopage (ONAD) de réputation mondiale peut aider une autre ONAD ayant besoin de soutien. »  

RUSADA, que l’AMA a déclarée non conforme au Code mondial antidopage (le Code) en novembre 2015, demeurera non conforme jusqu’à ce qu’elle ait rempli les autres critères de rétablissement qui figurent dans la feuille de route convenue d’un commun accord. Cette feuille de route comprend notamment un audit complet par l’AMA des activités de lutte contre le dopage de RUSADA, prévu aux alentours de septembre 2017.

– FIN –

CONTACT MÉDIAS

Maggie Durand, coordonnatrice, Relations médias et communication
Téléphone : + 1-514-904-8225
Courriel : media@wada-ama.org