7 Avril 2017
Bookmark and Share

Le Yémen ratifie la Convention antidopage de l’UNESCO

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est heureuse d’annoncer que la République du Yémen (Yémen) est devenue le 185e État partie à ratifier la Convention internationale de l’UNESCO contre le dopage dans le sport (Convention de l’UNESCO).

« Je suis ravi que le Yémen soit devenu le plus récent pays à s’engager envers le sport propre en ratifiant la Convention de l’UNESCO, déclare Sir Craig Reedie, président de l’AMA. Avec cette ratification, 99 % du monde a maintenant manifesté sa volonté à promouvoir un sport propre et à faire en sorte que la Convention de l’UNESCO soit mise en œuvre et appliquée rigoureusement dans les pays respectifs. »

Adoptée le 19 octobre 2005, la Convention de l’UNESCO est l’instrument juridique par lequel les gouvernements formalisent leur engagement à l’égard de la lutte contre le dopage dans le sport. Cette convention permet aux gouvernements d’harmoniser leurs politiques nationales avec les dispositions du Code mondial antidopage et de continuer ainsi d’uniformiser la législation du sport et la législation publique dans le cadre de la lutte contre le dopage dans le sport. Selon les normes de l’UNESCO, cette convention a été rédigée, adoptée et ratifiée en un temps record.

Consultez la liste complète des pays qui ont ratifié la Convention de l’UNESCO.