7 Avril 2017
Bookmark and Share

L'AMA discute des priorités clés avec les Fédérations internationales lors de la Convention SportAccord

Cette semaine, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a joué un rôle de premier plan lors de la Convention SportAccord 2017 qui s’est déroulée à Aarhus, au Danemark. Un certain nombre de représentants de l’AMA y ont participé afin de discuter du contexte actuel de la lutte contre le dopage avec les Fédérations internationales (FI) ainsi que de la voie à suivre pour renforcer les mesures concrètes en faveur d’un sport propre à l’échelle mondiale.

Le président de l’AMA, Sir Craig Reedie, a été invité à prendre la parole à l’occasion des assemblées générales et des réunions annuelles des organisations qui chapeautent les FI, comme l’Association des Fédérations internationales des sports olympiques d’été (ASOIF), l’Association des Fédérations internationales des sports olympiques d’hiver (AIOWF) et l’Association des fédérations sportives internationales reconnues par le Comité International Olympique (ARISF), ainsi que l'Alliance des membres indépendants de SportAccord (AIMS) et l’Association internationale des Jeux mondiaux (IWGA). Cette intervention visait à mettre l’accent sur le consensus atteint par le Conseil de fondation de l’AMA, au cours de sa réunion de novembre 2016, au sujet de la voie à suivre dans la lutte en faveur d’un sport propre. Le président a également souligné certaines priorités clés dont s’occupe l’Agence actuellement, comme le développement d’un solide programme de conformité dirigé par l’AMA, le renforcement des pouvoirs d’enquête et du Programme des lanceurs d’alerte, la revue des laboratoires accrédités par l’AMA, l’examen de la structure de gouvernance de l’AMA et le financement. Ces priorités ont toutes pour objectif d’outiller l’AMA et l’ensemble du mouvement antidopage pour l’avenir.

« L’AMA a consulté le Mouvement sportif, les gouvernements et d’autres partenaires avec diligence en vue de renforcer le système et d’accroître ainsi la confiance des sportifs et du public dans le sport, a expliqué le président de l’AMA. Des efforts collectifs, que les sportifs du monde entier soutiennent énergiquement, sont en cours dans beaucoup de domaines, a-t-il continué. Je suis impatient de participer le mois prochain aux réunions du Comité exécutif et du Conseil de fondation de l’AMA, qui permettront de faire le point sur les progrès réalisés et les étapes à venir. »

À Aarhus, la délégation de l’AMA a tenu de nombreuses réunions avec les FI, le Comité International Olympique (CIO), les comités nationaux olympiques (CNO) et d’autres organisations, notamment la Fédération des Jeux du Commonwealth.

Le 6 avril, dans le cadre de la Convention, l’AMA et l’ARISF ont organisé la quatrième édition de la séance d’information et de formation antidopage de l’AMA et de l’ARISF. Cette initiative conjointe a donné lieu à une série de discussions et de présentations animées par des intervenants de la lutte contre le dopage des FI, des représentants de l’AMA et d’autres spécialistes sur des sujets variés comme l’éducation, la gestion des résultats, l’évolution du Service antidopage de SportAccord et les activités du CIO liées à la réalisation de nouvelles analyses sur des échantillons existants (par le Dr Denis Oswald, président de la Commission disciplinaire ad hoc du CIO).

« Ce quatrième atelier antidopage de l’AMA et de l’ARISF était extrêmement instructif et enrichissant, a déclaré Benjamin Cohen, directeur du bureau régional européen et des relations avec les FI de l’AMA. Il a permis aux FI, à l’AMA et aux autres partenaires du mouvement antidopage de partager leurs expériences et leurs idées d’une façon ouverte et stimulante, a-t-il ajouté. L’AMA est très heureuse de ce partenariat avec l’ARISF et espère continuer à travailler en étroite collaboration avec toutes les FI, les organisations qui les chapeautent et le CIO afin d’améliorer encore davantage la qualité des programmes antidopage dans tous les sports. »

                                                                                                              -FIN-

CONTACTS DE L'AMA POUR LES MÉDIAS
Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org

Maggie Durand, coordonnatrice, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org