5 Avril 2017
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant la décision du Tribunal italien dans le cas de Michele Ferrari et des membres de son entourage

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est satisfaite de la décision prise le 3 avril par la Chambre criminelle du tribunal de Bolzano, en Italie, d’imposer des sanctions pénales à trois personnes impliquées dans des activités criminelles liées au dopage dans le sport du biathlon. L’AMA est devenue partie civile à la procédure et a réclamé des dommages-intérêts contre les trois personnes pour leurs pratiques de dopage, que le Tribunal lui a accordés à hauteur de 15 000 euros (environ 16 000 dollars américains).

En rendant sa décision, le Tribunal a trouvé M. Michele Ferrari (médecin et entraîneur), M. Daniel Taschler (biathlète) et M. Gottlieb Taschler (ancien entraîneur et vice-président de l’Union internationale de biathlon) coupables de crimes liés au dopage. Plus précisément, la Cour a déterminé que Michele Ferrari a aidé Daniel Taschler à se doper, et a trouvé coupables Gottlieb Taschler de recommander à son fils, Daniel, de recourir aux services de Michele Ferrari pour se doper et Daniel Taschler d’utiliser des substances dopantes au cours de la saison de biathlon 2010‑2011.

  •   Michele Ferrari a reçu une peine d’emprisonnement de 18 mois avec sursis et une amende de 4 500 euros; il lui est également interdit d’exercer sa profession de médecin ou de travailler comme entraîneur pendant 18 mois.
  •   Gottlieb Taschler a été condamné à un an de prison avec sursis et au paiement d’une amende de 4 000 euros; il est banni à vie du Comitato Olimpico Nazionale Italiano (CONI – l’organisation nationale antidopage italienne), des fédérations nationales ou de toute autre organisation reconnue par CONI, à quelque titre que ce soit.
  •   Daniel Taschler a été condamné à neuf mois d'incarcération avec sursis et à une amende de 3 600 euros.

Le Tribunal a ordonné aux trois hommes de verser ensemble à l’AMA la somme de 15 000 euros en dommages moraux et de lui rembourser ses frais judiciaires de 9 500 euros auxquels s’ajoutent 15 % à titre de frais généraux.

L’AMA mentionne qu’une procédure d’appel a été entamée; de ce fait, elle ne fera aucun autre commentaire pour le moment.

                                                                                                                 -FIN-

CONTACTS DE L'AMA POUR LES MÉDIAS
Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org

Maggie Durand, coordonnatrice, Relations médias et communication
Téléphone: + 1-514-904-8225
Courriel: media@wada-ama.org