11 Janvier 2017
Bookmark and Share

L’AMA accepte une contribution additionnelle de 150 000 euros du gouvernement de la France

Une généreuse contribution qui appuiera les enquêtes approfondies de l’Agence sur le dopage dans le sport

L’Agence mondiale antidopage (AMA) s’est réjouie d’accepter au mois de décembre une contribution additionnelle de 150 000 euros (159,544.47 USD) du gouvernement de la France. Cette contribution sera consacrée aux enquêtes approfondies de l’AMA sur le dopage dans le sport.

« L’AMA est très reconnaissante au gouvernement de la France pour ce généreux don, a déclaré Sir Craig Reedie, président de l’AMA. Ce geste témoigne concrètement de l’engagement soutenu de la France à travailler en partenariat avec l’AMA pour promouvoir l’esprit sportif. L’enquête McLaren étant maintenant terminée, ces fonds supplémentaires serviront à appuyer le développement des capacités d’enquête de l’Agence. Nous sommes ravis de constater que les enquêtes et les contrôles sont de plus en plus interdépendants, ce qui rend la vie plus difficile à ceux qui décident de tricher. »

« Reconnaissant la qualité et les retombées de la Commission indépendante de l’AMA dirigée par Richard Pound en 2015 et de l’enquête McLaren cette année, le gouvernement de la France est heureux d’appuyer le travail d’enquête de l’AMA grâce à cette contribution additionnelle, a déclaré Patrick Kanner, ministre français de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Il est extrêmement important que l’AMA ait les moyens de continuer de mener des enquêtes comme celles qui, au cours des deux dernières années, lui ont permis de mettre au jour un niveau troublant de manipulation, de tricherie et de corruption dans le sport ». «La France est engagée à renforcer la capacité de l’Agence à utiliser tous les moyens dont elle dispose pour combattre le dopage dans le sport et estime que les enquêtes sont essentielles à cette fin », a ajouté Thierry Braillard, secrétaire dÉtat aux Sports.

Cette contribution s’ajoute à celle de 710 038 euros versée par la France pour 2016, laquelle avait déjà augmenté de 46 210 euros par rapport à 2015, ainsi qu’à sa contribution supplémentaire de 150 000 euros au Fonds de recherche antidopage de l’AMA versée en 2015.

L’AMA se réjouit également que le gouvernement français ait désigné comme point de contact, en septembre dernier, un agent de ses douanes auprès de l’Organisation mondiale des douanes afin d’aider l’Agence à combattre le trafic international de substances dopantes.