27 Octobre 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant les propositions de réforme du système antidopage par les ONAD

Montréal, le 27 octobre 2016 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) a pris connaissance des propositions de réforme du système antidopage réaffirmées hier par les leaders mondiaux qui représentent les organisations nationales antidopage (ONAD) lors d’un sommet spécial organisé par NADA Deutschland à Bonn, en Allemagne. Les propositions, qui avaient d’abord été présentées durant le sommet spécial de Copenhague qui s’est tenu en août, visent à « rétablir la confiance des sportifs propres et de ceux qui accordent de la valeur à l’intégrité du sport » en renforçant l’AMA et en lui donnant plus de moyens d’agir à titre d’organisme indépendant de réglementation du dopage dans le sport à l’échelle mondiale.

« L’AMA prend acte des propositions réitérées par les leaders des ONAD, affirme Olivier Niggli, directeur général de l’AMA, et est disposée à rencontrer les représentants concernés, comme ils le suggèrent, afin d’en discuter plus en détail. Ces propositions, de même que les commentaires d’autres partenaires, seront examinées par le Conseil de fondation de l’AMA le 20 novembre. L’AMA a reçu beaucoup de commentaires intéressants sur des sujets cruciaux tels que les sanctions et les conséquences en cas de non-conformité, la gouvernance et le financement, les enquêtes et les contrôles. Il est encourageant d’entendre cette volonté ainsi réaffirmée de conférer à l’AMA une autorité accrue ainsi que de plus grands pouvoirs de réglementation et de sanction. Nous présenterons toutes ces recommandations à la réunion du Conseil de fondation, durant laquelle nous établirons la feuille de route pour orienter le système antidopage. »

L’Agence profite également de l’occasion pour mentionner que le mandat de Sir Craig Reedie, président de l’AMA, en tant que membre de la Commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a pris fin en août. Par conséquent, il n’a plus voix officielle au chapitre en matière d’élaboration des politiques au sein du Mouvement sportif, mais il continue d’être pleinement engagé à renforcer l’AMA et à assurer la protection des droits des sportifs. 

Le 20 septembre, le premier groupe de réflexion de l’AMA faisant intervenir divers partenaires est parvenu à un consensus sur huit points, appelant au renforcement de l’AMA, ainsi qu’à une indépendance et à des pouvoirs de sanction accrus. Ce consensus a été approuvé par le Comité exécutif de l’AMA le lendemain. Le 8 octobre, le CIO a convoqué un Sommet olympique, durant lequel les participants ont formulé des recommandations au nom du Mouvement sportif afin de protéger les athlètes intègres.

Le Conseil de fondation de l’AMA étudiera le consensus auquel sont parvenus les gouvernements et les sportifs dans le cadre du groupe de réflexion, les propositions des ONAD, les recommandations issues du Sommet olympique ainsi que les conclusions qui découleront du forum des gouvernements prévu pour les 17-18 novembre et celles d’autres partenaires. Le Conseil entreprendra un processus pour établir une « feuille de route », qui prévoira d’autres consultations; cette feuille de route sera destinée à renforcer les principales activités antidopage et à orienter l’avenir du système. 

 

– FIN –
 

CONTACTS DE L’AMA POUR LES MÉDIAS

Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Téléphone : + 1-514-904-8225
Courriel : media@wada-ama.org

Maggie Durand, coordonnatrice, Relations médias et communication
Téléphone : + 1-514-904-8225
Courriel : media@wada-ama.org