13 Septembre 2016
Bookmark and Share

L'AMA confirme l'attaque par un groupe de cyberespions russes

L’Agence mondiale antidopage (AMA) confirme qu’un groupe de cyberespions russes appelé Tsar Team (APT28), connu aussi sous le nom de Fancy Bear, est entré illégalement dans la base de données de son système de gestion et d’administration antidopage (ADAMS) au moyen d’un compte créé par le Comité international olympique (CIO) pour les Jeux de Rio 2016. Le groupe a accédé à de l’information sur les sportifs, y compris des données médicales confidentielles relatives aux Jeux de Rio, comme des autorisations d’usage à des fins thérapeutiques accordées par les fédérations sportives internationales (FI) et les organisations nationales antidopage (ONAD); il a ensuite divulgué certaines données dans le domaine public et a menacé d’en diffuser d’autres.  

Il s’agit d’une situation qui évolue, mais nous estimons, à l’heure actuelle, que l’accès à ADAMS a été obtenu au moyen du harponnage de comptes de courriel, qui a permis d’obtenir des mots de passe d’ADAMS et d’accéder à de l’information d’ADAMS limitée aux Jeux de Rio 2016. Pour le moment, nous n’avons aucune raison de croire que d’autres données d’ADAMS ont été compromises.

« L’AMA déplore cette situation, a déclaré Olivier Niggli, directeur général de l’AMA, et est très consciente de la menace que cela représente pour les sportifs dont les données confidentielles ont été divulguées dans le cadre de cet acte criminel. Nous demandons l’aide de nos partenaires, comme le CIO, les FI et les ONAD, pour les sportifs qui en ont été victimes.

« L’AMA condamne ces cyberattaques continues qui sont menées dans le but d’ébranler l’Agence et le système mondial antidopage, a poursuivi M. Niggli. L’AMA a été informée par les forces de l’ordre que ces attaques venaient de la Russie. Nous tenons à faire savoir que ces actes criminels compromettent grandement le travail de la communauté mondiale antidopage visant à rétablir la confiance en la Russie à la suite des résultats du Rapport de l’enquête indépendante McLaren. »

L’AMA prend cette attaque très au sérieux. Elle a étendu son enquête auprès des forces de l’ordre concernées; elle vérifie la présence de vulnérabilités de sécurité internes et externes, et elle prend les mesures nécessaires pour faire en sorte que ses partenaires gèrent de façon sécurisée les mots de passe et l’utilisation d’ADAMS.

Cette attaque fait suite à l’incident qui a eu lieu au début d’août, incident durant lequel le mot de passe d’ADAMS de Yuliya Stepanova a été obtenu illégalement, ce qui a permis au malfaiteur d’accéder à son compte ADAMS. Les révélations de Mme Stepanova ont joué un rôle clé dans la mise sur pied de la Commission indépendante Pound de l’AMA, qui a fait la lumière sur le dopage généralisé dans le sport en Russie.