31 Août 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA concernant les propositions de réforme du système antidopage par les ONAD

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a pris connaissance des propositions faites hier par les leaders des 17 organisations nationales antidopage (ONAD) lors de leur sommet extraordinaire, à Copenhague.

Ces propositions, qui ont été mises de l’avant par les ONAD dans le but « de mieux servir les intérêts des sportifs propres et de rétablir la confiance quant à l’intégrité des décisions en matière d’antidopage dans le domaine du sport international », visent également à renforcer l’AMA et, par conséquent, le système antidopage à l’échelle mondiale. « En cette période déterminante pour le sport propre, déclare Olivier Niggli, directeur général de l’AMA, l’Agence est encouragée par cet appui et est impatiente de continuer de travailler avec ses partenaires afin de mener la lutte pour la protection des droits des sportifs propres. »

L’AMA n’a pas participé au sommet, mais a été informée préalablement de sa tenue et a accueilli favorablement l’initiative de même que toutes les propositions constructives qui ont en découlé.

Comme il a été annoncé précédemment, l’AMA organisera le premier d’une série de groupes de réflexion réunissant de nombreux partenaires le 20 septembre 2016, soit la veille de sa traditionnelle réunion du Comité exécutif – deux événements qui généreront d’autres propositions. En outre, elle s’attend à ce que le Sommet olympique, qui se tiendra à l’initiative du Comité international olympique le 8 octobre, donne également lieu à des propositions. Par ailleurs, l’AMA continuera de recueillir les opinions d’autres parties intéressées en ce qui concerne les moyens à prendre pour consolider ses assises et celles du système antidopage à l’échelle mondiale. 

Les 19 et 20 novembre, toutes les propositions seront examinées par le Comité exécutif et le Conseil de fondation de l’Agence – ces deux organes sont composés à parts égales de représentants du gouvernement et du Mouvement olympique, y compris des sportifs. Suite à ces rencontres, une feuille de route sera établie afin d’orienter l’avenir du mouvement antidopage.