5 Juillet 2016
Bookmark and Share

Le programme antidopage indien reçoit l'appui de l'agence antidopage d'Australie (ASADA)

ASADA, l’ONAD de l’Inde et l’AMA signent un protocole d’entente en vue d’appuyer les efforts de l’Inde pour la lutte contre le dopage.

Aujourd’hui, l’Australian Sports Anti-Doping Authority (ASADA), l’organisation nationale antidopage (ONAD) de l’Inde et l’Agence mondiale antidopage (AMA) ont signé un protocole d’entente de deux ans en vue de renforcer le programme antidopage national de l’Inde.

Les trois parties ont établi un plan de projet détaillé grâce auquel l’Inde pourra mettre en œuvre un programme antidopage plus efficace et entièrement conforme au Code mondial antidopage (le « Code »). L’AMA a pour mandat de superviser le partenariat, notamment en ce qui a trait à l’échéancier du projet, et de participer à la mise en œuvre des travaux nécessaires.

« Nous sommes impatients de pouvoir partager notre expertise et notre expérience avec l’Inde afin d’aider le pays à améliorer la capacité de son programme antidopage, a déclaré Ben McDevitt, chef de la direction d’ASADA. À l’approche des Jeux du Commonwealth de Gold Coast en 2018, ce partenariat constituera un élément important du renforcement des capacités de lutte contre le dopage des pays du Commonwealth. »

Cette entente porte notamment sur le besoin d’améliorer d’importants aspects du programme de l’ONAD indienne, y compris les structures de gestion des contrôles et des résultats, l’accélération des processus d’appel et la revue de la structure actuelle de l’ONAD en vue de confirmer qu’elle garantit l’autonomie des prises de décisions.

« Nous sommes heureux de bénéficier du soutien de l’Australian Sports Anti-Doping Authority pour le renforcement de notre programme antidopage, alors que nous cherchons à protéger encore davantage les droits des sportifs propres, a affirmé Navin Agarwal, directeur général de l’ONAD de l’Inde. Nous sommes tout à fait conscients de certaines lacunes de notre programme dans le passé, et c’est pour cette raison que nous collaborerons sans réserve avec ASADA et l’AMA afin de mettre en place les changements nécessaires et, par le fait même, de faire en sorte que les sportifs indiens aient pleinement confiance dans le système antidopage. »

La collaboration entre ASADA et l’ONAD de l’Inde est liée au Programme de partenariats entre ONAD grâce auquel l’AMA favorise l’échange de connaissances et accroît la qualité des programmes antidopage de ces organisations. Neuf autres partenariats entre ONAD ont été conclus au cours des dernières années, notamment l’appui de la Commission antidopage jamaïcaine (JADCO) par le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES), ainsi que le soutien du Kenya par Antidopage Norvège (ADN) et l’Agence antidopage de Chine (CHINADA).

« À titre d’agence internationale indépendante faisant la promotion du sport propre, l’AMA a pour mandat de mettre en œuvre à l’échelle mondiale des programmes de qualité supérieure qui respectent le Code, a déclaré Rob Koehler, directeur général adjoint de l’AMA. Nous sommes heureux d’annoncer l’établissement de ce partenariat qui permettra à l’agence australienne ASADA d’offrir de l'expertise et du soutien à l’ONAD de l’Inde dans des domaines cruciaux. Un pays aussi vaste que l’Inde, où règne une si grande ferveur pour le sport, exige un solide programme antidopage, et c’est ce que nous cherchons à mettre en place avec ce partenariat. »