21 Juillet 2016
Bookmark and Share

L'AMA satisfaite par les décisions du TAS concernant le Comité olympique russe et 68 athlètes russes

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est satisfaite des décisions rendues aujourd’hui par le Tribunal arbitral du sport (TAS) concernant les procédures d’arbitrage entre le Comité olympique russe, un certain nombre de sportifs russes (les « requérants ») et l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF). Le TAS a rejeté la demande d’arbitrage déposée par le Comité olympique russe et les 68 requérants, ainsi que l’appel déposé par 67 de ces mêmes sportifs contre la décision de l’IAAF de les considérer comme inadmissibles aux Jeux olympiques de Rio 2016.

L’AMA avait appuyé la décision du Conseil de l’IAAF, prise le 17 juin, visant à maintenir la suspension de la Fédération russe d’athlétisme (ARAF). La suspension avait été imposée par l’IAAF le 13 novembre 2015 à la suite des conclusions de la Commission indépendante de l’AMA sur le dopage généralisé dans le sport en Russie. En vertu des règles de l’IAAF, les athlètes russes seront exclus des compétitions internationales, dont les Jeux olympiques de Rio 2016, à moins qu’ils ne satisfassent à des critères particuliers.

« L’AMA croit fermement que l’idée n’est pas de punir certains sportifs pour les actions commises par d’autres, déclare Craig Reedie, président de l’AMA. L’IAAF demande simplement à sa fédération nationale membre, l’ARAF, de respecter ses règles, qui sont conformes au Code mondial antidopage, en veillant à leur application efficace sur son territoire. Cela est primordial pour que tous les sportifs puissent rivaliser dans un contexte équitable. »

Par conséquent, il incombe maintenant aux autres fédérations internationales de considérer leurs responsabilités en vertu du Code mondial antidopage en ce qui concerne leurs fédérations nationales russes, et au Comité international olympique de considérer ses responsabilités en vertu de la Charte olympique, conformément à son communiqué de presse du 19 juillet.