24 Juin 2016
Bookmark and Share

L’AMA suspend l’accréditation du laboratoire de Rio

Montréal, le 24 juin 2016 – L’Agence mondiale antidopage (AMA) a suspendu l’accréditation du laboratoire brésilien de contrôle du dopage (Laboratório Brasileiro de Controle de Dopagem – LBCD – LADETEC / IQ – UFRJ) de Rio de Janeiro, Brésil [laboratoire de Rio] en raison de sa non-conformité au Standard international pour les laboratoires (SIL).

À la suite de cette suspension, en vigueur depuis le 22 juin 2016 (date de notification), le laboratoire de Rio ne peut mener aucune activité antidopage d’analyse d’échantillons d’urine et de sang. Le laboratoire de Rio peut porter la décision en appel devant le Tribunal Arbitral du Sport dans les 21 jours suivant la réception de la notification.

« Entre-temps, l’AMA travaille en étroite collaboration avec le laboratoire de Rio afin de résoudre ce problème, a déclaré Olivier Niggli, prochain directeur général. L’AMA s’assurera que, jusqu’à nouvel ordre, les échantillons qui étaient destinés au laboratoire de Rio, seront transportés de façon rapide, sûre, et avec une chaîne de sécurité concrète conformément à une chaîne de possession démontrable, jusqu’à un autre laboratoire accrédité par l’AMA, poursuit Niggli. Cela permettra d’éviter toute lacune dans les procédures d’analyse et de garantir l’intégrité des échantillons. Les sportifs peuvent avoir la certitude que l’AMA lèvera la suspension du laboratoire de Rio uniquement lorsqu’il fonctionnera de manière optimale et que les meilleures solutions seront mises en place pour garantir l’efficacité de l’analyse des échantillons prélevés pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Rio. »

Un comité disciplinaire, qui devra examiner le dossier en regard des règles de procédure adoptées par le Comité exécutif de l’AMA, sera constitué sous peu. Il émettra une recommandation sur le statut d’accréditation du laboratoire de Rio.

En vertu du Standard international pour les laboratoires (SIL), l’AMA est responsable de l’accréditation et de la réaccréditation des laboratoires antidopage, et doit donc s’assurer qu’ils respectent les normes de qualité les plus élevées qui soient. Lorsqu’un laboratoire ne remplit pas les exigences du SIL, l’AMA peut décider de suspendre ou de révoquer son accréditation (voir la décision ci-après).

Décision rendue par le président du Comité exécutif de l’AMA

1. L’accréditation du laboratoire brésilien de contrôle du dopage est suspendue provisoirement. Cette suspension entre en vigueur immédiatement.

2. La suspension provisoire restera en vigueur jusqu’à la première des deux dates suivantes :

2.1      Six mois après la notification de la présente décision.

2.2      Le jour de la décision rendue par le président du Comité exécutif de l’AMA ou par le Comité exécutif de l’AMA quant à la suspension ou à la révocation possible de l’accréditation du laboratoire brésilien de contrôle du dopage par l’AMA, sur la recommandation du Comité disciplinaire pour le Standard international pour les laboratoires.

 

Les échantillons qui n’ont pas encore été analysés, ceux qui sont soumis à la procédure de confirmation de l’échantillon « A » ou « B » et ceux qui ont donné lieu à un résultat d’analyse anormal présumé à compter de la date de la décision doivent être transportés conformément à , et avec une chaîne de sécurité concrète, dès que possible mais au plus tard dans les quatorze (14) jours civils après la date de la décision, jusqu’à un autre laboratoire accrédité par l’AMA.

La présente décision est notifiée à l’ensemble des pouvoirs publics nationaux, des organismes d’accréditations nationaux, des organisations nationales antidopage, des comités nationaux olympiques et des fédérations internationales concernés ainsi qu’au Comité olympique international, comme l’exige le Standard international pour les laboratoires.