6 Juin 2016
Bookmark and Share

L'AMA suspend l'accréditation du laboratoire de Madrid

L’AMA a suspendu l’accréditation du Laboratorio de Control de Dopaje (le « laboratoire ») de Madrid, en Espagne. La décision, qui a été prise par le président de l’AMA, découle directement de la décision du 19 mars du Conseil de fondation de l’AMA déclarant l’agence antidopage espagnole (AEPSAD) non conforme.

Du fait de cette suspension, qui entre en vigueur immédiatement, le laboratoire ne peut mener aucune activité antidopage en lien avec l’AMA, y compris des analyses d’échantillons d’urine et de sang.

En vertu de l’article 4.4 du Standard international pour les laboratoires (SIL), pour qu’un laboratoire puisse maintenir son accréditation, l’ONAD du pays hôte du laboratoire doit être en conformité avec le Code mondial antidopage (le « Code »), tel que déterminé par l’AMA. Toutefois, selon la version révisée des règles du SIL, en vigueur depuis le 2 juin 2016, l’AMA peut renoncer à suspendre l’accréditation d’un laboratoire en cas de non-conformité de l’ONAD du pays hôte du laboratoire si, dans l’année précédant la déclaration de non-conformité, 60 % ou plus des échantillons analysés par le laboratoire ont été envoyés par des organisations antidopage autres que l’ONAD du pays hôte du laboratoire.

Compte tenu du fait qu’entre le 19 mars 2015 et le 19 mars 2016, 69 % des échantillons analysés par le laboratoire provenaient d’AEPSAD, l’exception prévue par le SIL et décrite ci-dessus ne s’applique pas, et l’accréditation du laboratoire doit être suspendue jusqu’à ce qu’AEPSAD soit déclarée conforme. En vertu de l’article 13.7 du Code, le laboratoire peut porter la décision en appel devant le Tribunal arbitral du sport dans les 21 jours suivant la réception de la notification.

Il importe également de souligner qu’au vu de ce qui précède, l’autre laboratoire espagnol (Fundació Institut Mar d'Investigacions Mèdiques – IMIM), situé à Barcelone, a maintenu son accréditation.