27 Avril 2016
Bookmark and Share

L’AMA publie le Rapport sur les violations des règles antidopage 2014

  • Le rapport signale 1 693 violations des règles antidopage (VRADs) en 2014, touchant des personnes provenant de 109 nationalités et de 83 sports
  • 1 462 de ces VRADs sont issues de résultats d’analyse anormaux (RAA) et 231, de preuves non analytiques (renseignements)
  • 64 % (1 462) des 2 287 des RAA signalés en 2014 ont été considérés comme des VRADs
  • 185 des 231 VRADs non analytiques ont été commis par des sportifs et 46, par des membres du personnel d’encadrement du sportif
  • Ces chiffres ont été compilés pendant la dernière année d’application du Code mondial antidopage 2009

L’Agence mondiale antidopage (AMA) publie aujourd’hui son second Rapport annuel sur les violations des règles antidopage (Rapport VRADs), qui présente les statistiques les plus complètes sur le dopage dans le sport mondial en 2014.

Le rapport signale qu’un total de 1 693 VRADs, touchant des personnes provenant de 109 nationalités et de 83 sports, ont été enregistrées en 2014. Sur ce total, 1 462 VRADs sont issues de résultats d’analyse anormaux (RAA), ce qui constitue 64 % des RAA répertoriés par les laboratoires accrédités par l’AMA. Les 231 VRAD non analytiques, dont 185 ont été commis par des sportifs et 46 par des membres du personnel d’encadrement du sportif, proviennent de renseignements.

Il est important de mentionner que le Rapport VRADs 2014 s’appuie sur les violations commises et sanctionnées en vertu du Code mondial antidopage 2009 (le Code). Les statistiques liées aux violations commises et sanctionnées en vertu du Code 2015 seront publiées en 2017.

« Il sera particulièrement intéressant de lire le Rapport VRADs 2014 en parallèle avec le Rapport sur les données de contrôles antidopage 2014 de l’AMA, publié en juillet dernier, a déclaré Sir Craig Reedie, président de l’AMA. Le Rapport sur les données de contrôles antidopage 2014 a souligné le nombre de résultats d’analyse anormaux signalés par les laboratoires accrédités par l’AMA, alors que le Rapport VRADs 2014 confirme le nombre de ces résultats ayant entraîné des sanctions. Le Rapport VRADs publié aujourd’hui présente les statistiques les plus complètes sur le dopage dans le sport mondial en 2014.

« L’AMA attend avec intérêt le Rapport de l’année prochaine qui, à notre avis, témoignera de l’efficacité du nouveau Code et de l’application de pratiques améliorées par la communauté antidopage. »

« Bien qu’une partie importante des violations soient liées au contrôle d’échantillons de sang et d’urine, un grand nombre d’entre elles (231 en tout) résultent d’approches non analytiques touchant des sportifs et des membres du personnel d’encadrement du sportif, a affirmé David Howman, directeur général de l’AMA. Ces résultats proviennent de la collecte de renseignements, portant notamment sur le fait de se soustraire au prélèvement d’un échantillon, de refuser le prélèvement d’un échantillon ou de ne pas se soumettre au prélèvement d’un échantillon, de posséder une substance interdite ou d’en faire le trafic, ou de se rendre complice de ces violations. Cela prouve l’importance grandissante des approches non analytiques dans la lutte contre le dopage et cette tendance est nettement soulignée dans la version révisée du Code mondial antidopage.

« Le Rapport insiste aussi sur l’importance de l’éducation fondée sur les valeurs visant à prévenir et à réduire au minimum les risques. En effet, elle permet d’établir un dialogue avec les sportifs et de leur expliquer les méfaits du dopage, pour quelle raison il ne faut pas y céder et comment se protéger contre ce fléau. »

Voici comment se divise le Rapport VRADs :

  1. Le résumé présente les principaux chiffres et les régularités dans les données du Rapport.
  2. Les sections 1 et 2 font le bilan de la gestion des résultats (y compris les VRADs) de tous les cas de RAA détectés par les laboratoires accrédités par l’AMA provenant d’échantillons prélevés sur des sportifs en compétition et hors compétition en 2014, par sport et par discipline (section 1), et par autorité de contrôle (section 2).
  3. La section 3 présente les violations des règles antidopage issues de preuves non analytiques, par sport et par nationalité.
  4. La section 4 présente le nombre total de VRADs répertoriées en 2014, y compris les RAA constituant une violation et toutes les violations non analytiques; ces données sont aussi classées par sport et par nationalité et selon le type d’échantillon (urine ou sang), le type de contrôle (en compétition ou hors compétition) et le sexe du sportif.

Veuillez cliquer ici pour télécharger le rapport complet, un document d’information et un document « questions et réponses ».

-30-

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec :

Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication

Téléphone : + 1-514-904-8820
Mobile : + 1-514-979-8820
Courriel : ben.nichols@wada-ama.org