25 Avril 2016
Bookmark and Share

L’AMA fait appel à des experts internationaux pour aider RUSADA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a recouru aux services de deux experts internationaux qui aideront l’Agence antidopage de Russie (RUSADA) à revoir de fond en comble son programme antidopage et à restaurer la confiance dans le système antidopage de la Russie.

Il a été confirmé que ces deux experts indépendants sont Peter Nicholson, de l’Australie, qui se spécialise dans les enquêtes criminelles internationales et qui a participé à la Commission indépendante de réforme du cyclisme (CIRC) en 2015, et Ieva Lukosiute-Stanikuniene, directrice de l’Agence antidopage de Lituanie et présidente du Groupe consultatif sur l’éducation du Conseil de l’Europe.

À titre d’expert principal, M. Nicholson dirigera le projet visant à redévelopper RUSADA. Son mandat de deux ans entre en vigueur immédiatement. Pour sa part, Mme Lukosiute-Stanikuniene amorcera son mandat le 25 mai 2016.

« Le recrutement de Peter Nicholson et de Ieva Lukosiute-Stanikuniene constitue une étape importante pour le rétablissement de l’Agence antidopage de Russie (RUSADA), déclare Sir Craig Reedie, président de l’AMA. L’AMA est heureuse qu’ils aient bien voulu relever ce défi et aider à rebâtir l’agence. La nomination d’experts était un volet clé de la feuille de route" convenue, et elle contribuera de façon importante à renouveler la confiance des sportifs et du public à l’égard du système antidopage de la Russie et du sport russe. »

Dans le cadre de leurs responsabilités visant à relever RUSADA, les experts doivent veiller à ce que l’organisation agisse de façon totalement indépendante, sans interférence externe, ce qui constitue l’une des principales recommandations de la Commission indépendante de l’AMA. Ils devront rendre compte de leurs progrès à l’AMA de façon régulière et soutenue en ce qui a trait aux efforts déployés par RUSADA pour devenir une organisation antidopage conforme.

L’AMA peut également confirmer qu’elle a nommé un expert international indépendant du Conseil de l’Europe, M. Sergey Khrychkov, au Conseil de RUSADA nouvellement formé. C’était l’une des exigences stipulées par l’AMA dans le cadre de la feuille de route visant à rebâtir l’agence.

Entre-temps, le contrôle des sportifs russes se poursuit aux termes de l’entente signée en février par l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD), RUSADA et l’AMA. UKAD veille à ce que des contrôles ciblés, fondés sur des renseignements, soient réalisés pour les sportifs russes en Russie et en dehors du pays, et demeure responsable de la coordination avec les fédérations sportives concernées durant la période de non-conformité de RUSADA. La gestion des résultats des contrôles continue d’être assurée par un organisme indépendant désigné, sous l’entière supervision de l’AMA.