27 Avril 2016
Bookmark and Share

L'AMA et ses partenaires gardent le focus sur le sport propre à la convention SportAccord 2016

Encore une fois, l’AMA a joué un rôle actif à la Convention SportAccord qui s’est tenue du 17 au 22 avril à Lausanne, en Suisse. Cet événement annuel, qui réunit des représentants d’une centaine de fédérations sportives internationales (FI), fournit aux FI, aux comités organisateurs, aux villes, aux médias, aux entreprises et à d’autres organisations sportives l’occasion d’échanger sur un éventail de questions allant de l’antidopage au droit du sport. Diverses opportunités sont offertes aux médias et des pratiques exemplaires sont communiquées aux villes hôtes sur la tenue de grandes manifestations sportives.

Sir Craig Reedie, président de l’AMA, a pris la parole à l’occasion des assemblées générales annuelles de toutes les organisations qui chapeautent les FI au cours de la convention de six jours, y compris l’Association des Fédérations internationales des sports olympiques d’été (ASOIF), l’Association des Fédérations internationales des sports olympiques d’hiver (AIOWF), l’Association des fédérations sportives internationales reconnues par le CIO (ARISF), l'Alliance des membres indépendants de SportAccord (AIMS) et l’Association internationale des Jeux mondiaux (IWGA).

« Au bout du compte, a déclaré Sir Reedie, notre objectif commun est de protéger le droit fondamental de tout athlète à un sport propre. SportAccord constitue l’occasion idéale de rencontrer les principaux acteurs du domaine, en particulier les FI, afin de discuter des moyens que nous pouvons prendre pour travailler ensemble plus efficacement. Notre réussite à long terme repose en effet sur une coopération efficace. »

Olivier Niggli, prochain directeur général de l’AMA, était également sur place. Il a prononcé le discours principal au Sommet LawAccord, au cours duquel il a fait le point sur les activités de l’AMA, la mise en œuvre du Code mondial antidopage (le « Code ») ainsi que les projets de renseignements et enquêtes. L’événement a permis aux représentants des FI et aux autres participants de faire connaissance avec M. Niggli et de discuter avec lui avant qu’il entre officiellement en fonction, le 1er juillet 2016.

Lors de la cinquième journée de la conférence s’est déroulée la troisième édition de la séance d’information et de formation antidopage de l’AMA et de l’ARISF. Cet événement, codirigé par Frédéric Donzé, directeur des relations avec les fédérations internationales et prochain directeur des opérations de l’AMA, ainsi que Raffaele Chiulli, président de l’ARISF, a suscité beaucoup d’intérêt parmi les quelque 80 participants, compte tenu de la focalisation accrue, au cours des derniers mois, sur le dopage et la qualité des programmes antidopage.

M. Chiulli a clôturé cette séance de trois heures sur ces mots : « Merci à l’AMA et à tous les conférenciers de grande qualité qui ont contribué à cette rencontre très enrichissante à bien des points de vue – qu’il s’agisse des aspects scientifiques, médicaux, de conformité ou juridiques. Il est clair qu’ensemble, nous sommes déterminés à protéger les sportifs propres. Vous êtes bien sûr tous invités à participer à la séance de l’année prochaine, qui aura lieu à Aarhus, au Danemark. » En écho aux paroles de M. Chiulli, Frédéric Donzé a également évoqué la qualité des conférenciers et des échanges, et a affirmé ceci : « L’AMA a pris le ferme engagement d’aider ses partenaires à élaborer des programmes antidopage efficaces qui servent les intérêts des sportifs propres. »

Dans le cadre de la session, des experts de l’AMA et d’autres organisations, comme des FI, le Comité International Olympique et le Service antidopage de SportAccord, ont donné des présentations sur une foule de sujets, dont la mise en pratique du Code à l’échelle des FI, les attentes à l’égard des FI en 2016, la science antidopage, la collaboration entre les FI et les laboratoires, la collecte d’informations et de renseignements et la gestion des résultats.

Ces présentations seront accessibles à l’adresse www.arisf.org.

 

- FIN -

À PROPOS DE L’AMA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est l’organisation internationale indépendante créée en 1999 pour promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport sous toutes ses formes. Elle est composée et financée à parts égales par le Mouvement sportif et les gouvernements. Ses activités principales comprennent la recherche scientifique, l'éducation, le développement antidopage et la supervision de la conformité au Code mondial antidopage – le premier document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays.

CONTACT MÉDIAS

Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication

Téléphone : + 1-514-904-8820
Cellulaire : + 1-514-979-8820
Courriel : ben.nichols@wada-ama.org

www.wada-ama.org