7 Avril 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA sur l'ONAD du Kenya

L’AMA souhaite faire le point sur la conformité de l’Agence antidopage du Kenya (ADAK) au Code mondial antidopage (le « Code »).

En février, nous avons confirmé que le gouvernement du Kenya n’avait pas respecté la date butoir du 11 février à laquelle il devait avoir établi le cadre juridique approprié pour permettre à la nouvelle ONAD du Kenya, ADAK, de mettre en œuvre un programme conforme aux exigences du Code. Le dossier a donc été transféré au Comité indépendant de révision de la conformité de l’AMA aux fins d’examen.

Le Comité de révision de la conformité s’est réuni hier, le 5 avril, afin de discuter des questions en suspens relativement à la mise en œuvre du Code 2015 dans le système juridique kényan. Le Comité a conclu que la situation actuelle n’est pas conforme au Code 2015, étant donné que le projet de loi, la politique et les règles d’ADAK n’ont pas encore été officiellement adoptés.

À moins que le projet de loi, la politique et les règles d’ADAK soient officiellement adoptés d’ici le 2 mai 2016, la recommandation du Comité de révision de la conformité est que le Conseil de fondation de l’AMA déclare ADAK non conforme.

Le Conseil de fondation de l’AMA votera la question à sa prochaine réunion, à Montréal, le 12 mai 2016.