19 Mars 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA au sujet des Organisations nationales antidopage sur la liste de surveillance

À la réunion du Conseil de fondation de l’AMA qui a eu lieu à Colorado Springs le 18 novembre 2015, sept organisations nationales antidopage (ONAD) représentant six pays ont été ajoutées à la liste de surveillance de l’AMA en matière de conformité et avisées qu’elles avaient jusqu’au 18 mars 2016 pour mettre en œuvre des règles conformes au Code mondial antidopage (le Code).

L’échéance étant maintenant passée, l’AMA souhaite faire le point sur le statut des sept signataires.

Les ONAD de la Belgique (ONAD Communauté allemande de Belgique et Commission communautaire commune de Bruxelles-Capitale), de la Grèce, du Brésil et de la France ont toutes réglé leurs problèmes de non-conformité. Par conséquent, tous ces signataires sont réputés avoir des règles entièrement conformes au Code.

Les ONAD de l’Espagne et du Mexique, quant à elles, n’ont pas réglé leurs problèmes respectifs et sont donc déclarées non conformes au Code.

L’ONAD brésilienne réunit les conditions nécessaires, qui incluent l’établissement d’un tribunal antidopage unique au Brésil ainsi que la mise en œuvre du Code dans le cadre du système juridique national. Il importe cependant de noter que le parlement brésilien doit toujours entériner le décret présidentiel, et des activités connexes doivent être menées à bien dans les 120 prochains jours.

Si l’ONAD espagnole a été déclarée non conforme, l’AMA reconnaît que le pays est actuellement sans gouvernement et que pour l’heure, il a de la difficulté à résoudre les problèmes qui subsistent.

En ce qui concerne les contrôles en Espagne durant la période de non-conformité, ils seront réalisés par les fédérations sportives internationales (FI) en vertu d’une entente. Des programmes de contrôle efficaces pourront ainsi être mis en place en prévision des Jeux olympiques et paralympiques.

Bien que l’ONAD mexicaine ait été déclarée non conforme, l’AMA reconnaît les efforts que le gouvernement a récemment déployés et a bon espoir que les mesures appropriées seront prises dans un très proche avenir.  

Le statut des sept signataires en matière de conformité indique si leurs règles antidopage sont conformes ou non au Code. En vertu de son processus indépendant en matière de conformité, qui a été amélioré, l’AMA met désormais l’accent sur la qualité des programmes antidopage de l’ensemble des signataires, de manière à ce que ces règles soient appliquées selon des normes élevées dans le monde entier.

Soulignons qu’à la réunion du Conseil de fondation de novembre, les six organisations antidopage (OAD) ci-dessous ont été déclarées non conformes au Code, avec effet immédiat :

  • L’Agence antidopage de Russie (RUSADA), par suite d’une recommandation clé de la Commission indépendante de l’AMA, qui a effectué une enquête sur le dopage très répandu dans le sport en Russie.
  • L’Andorre et Israël, dont les règles n’étaient pas conformes au Code 2015; Israël a été retiré de la liste de non-conformité le 5 janvier 2016.
  • L’Argentine, la Bolivie et l’Ukraine, pour leur recours aux services de laboratoires non accrédités; l’Argentine et l’Ukraine ont été retirées de la liste de non-conformité le 22 février 2016 et le 18 mars 2016, respectivement.