23 Mars 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l'AMA au sujet des allégations de dopage dans la natation russe

L’Agence mondiale antidopage (AMA) est au courant des allégations de recours systématique au dopage dans la natation russe, rapportées aujourd’hui dans le quotidien The Times. Ces allégations préoccupent l’AMA et ses partenaires du mouvement antidopage, et arrivent à un moment où la foi dans un sport propre est déjà dans un état précaire.

L’AMA va examiner les informations fournies par sa Commission indépendante qui pourraient corroborer celles du Times. Sur cette base et grâce à d'éventuelles informations d’autres sources, l’AMA décidera ensuite quel niveau d'enquête est nécessaire.

L’AMA a déjà écrit à la FINA, l’instance mondiale responsable de la natation. En particulier, l’AMA est préoccupée par les allégations selon lesquelles M. Sergei Portugalov, qui a reçu une suspension à vie en raison des conclusions de la Commission et ne peut plus travailler en athlétisme, travaillerait en natation. Il est à noter qu’en vertu du Code mondial antidopage, une telle sanction à vie doit aussi être reconnue par toutes les autres fédérations sportives internationales.

« Il n’y a aucun doute que les affirmations troublantes de dopage orchestré dans la natation russe doivent être examinées minutieusement, a déclaré Sir Craig Reedie, président de l’AMA. L’AMA et ses partenaires ne se font pas d’illusion au sujet des difficultés qui menacent actuellement l’intégrité du sport. Les sportifs propres s’inquiètent à juste titre du fait que leurs droits sont érodés par une minorité de sportifs qui choisissent le dopage.

« En fonction de l’information et des preuves recueillies, a conclu Sir Reedie, l’AMA prendra une décision éclairée sur la forme d’enquête nécessaire et sur l’organisme qui mènera cette enquête. »