11 Février 2016
Bookmark and Share

Déclaration de l’AMA concernant les reportages dans les médias sur le Kenya

En ce qui concerne les reportages parus aujourd’hui dans les médias sur la conformité du Kenya au Code mondial antidopage (le « Code »), l’AMA confirme qu’en dépit des progrès réalisés auprès de l’Agence antidopage du Kenya (ADAK), il reste encore beaucoup à faire.

L’AMA avait posé une série de questions aux autorités kényanes et souligné qu’il fallait que le gouvernement accélère l’établissement de son organisation nationale antidopage (ONAD) et fasse preuve de son engagement à cet égard.

Nous attendons que le gouvernement kényan annonce des plans concrets pour financer son ONAD et, surtout, la finalisation des lois et règlements antidopage du pays.

Nous n’avons pas encore obtenu les détails ni même les assurances que nous sollicitons du Kenya; par conséquent, le dossier relève maintenant de notre processus indépendant en matière de conformité.