8 Décembre 2015
Bookmark and Share

Lancement de la 16e ORAD à la veille de 2016

María José Pesce et David Julien, de l’AMA, sont allés récemment à Quito, en Équateur, à l’occasion du lancement de la 16e organisation régionale antidopage (ORAD). Cet événement, qui a eu lieu les 4 et 5 novembre, marquait aussi la première réunion officielle de l’ORAD sud-américaine (ORAD-Amérique du Sud) avec des délégués des ministères des Sports et des comités nationaux olympiques de la Bolivie, de l’Équateur, du Paraguay et du Pérou. Avec la création de cette 16e ORAD, le développement général de programmes régionaux de l’AMA englobe maintenant 127 pays à travers le monde.

Pendant la réunion du conseil d’administration, les délégués ont abordé un large éventail de sujets et ont pris plusieurs décisions importantes qui donneront le ton aux efforts antidopage dans la région.

Cette réunion a fait ressortir l’appui des pays membres de l’ORAD-Amérique du Sud et mis l’accent sur l’établissement des principes de gouvernance interne du conseil de l’organisation, ainsi que l’approbation de son mandat. Les pays membres ont aussi décidé à l’unanimité que les bureaux de l’ORAD-Amérique du Sud seraient situés au Paraguay, où un administrateur à temps complet sera bientôt nommé.

Le conseil a discuté des priorités à venir de l’ORAD-Amérique du Sud et a défini quelques mesures clés de renforcement des capacités en 2016 selon les informations fournies par chaque pays membre.

« L’AMA est très heureuse d’appuyer l’ORAD d’Amérique du Sud, a déclaré María José Pesce, directrice du bureau régional d’Amérique latine, car elle fournira un cadre de collaboration efficace aux pays membres et nous permettra d’accroître le soutien que nous pouvons leur offrir ».

« Nous avons récemment constaté une hausse du nombre de cas de dopage positifs dans la région, et le moment est donc très bien choisi pour que les gouvernements et les comités nationaux olympiques unissent leurs efforts à l’échelle régionale afin que les structures antidopage soient améliorées dans chaque pays et appuyées par leurs autorités nationales grâce à des ressources humaines et financières adéquates. »

Le conseil de l’ORAD-Amérique du Sud a convenu de se réunir à nouveau en 2016 afin de mettre la dernière main à sa constitution et d’élire son premier président. En ce qui a trait aux programmes, l’accent portera sur la mise en place de contrôles hors compétition et d’initiatives d’éducation dans la région, pour lesquels l’AMA a déjà offert tout son soutien.