13 Novembre 2015
Bookmark and Share

L’AMA prend des mesures immédiates pour mettre en œuvre les principales recommandations de la Commission indépendante

L’agence se réjouit de l’élan généré et de l’opinion des parties prenantes qui sont axés sur la protection des sportifs propres

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a confirmé aujourd’hui avoir pris des mesures immédiates pour mettre en œuvre les principales recommandations du rapport que sa Commission indépendante a déposé le 9 novembre.

Ainsi, le 10 novembre, elle a :

  • suspendu provisoirement le laboratoire de Moscou et mis sur pied un comité disciplinaire;
  • recommandé au ministre russe des Sports de retirer de son poste de façon permanente le directeur du laboratoire, le Dr Grigory Rodchenkov; ce dernier a immédiatement démissionné;
  • demandé à l'Association internationale des Fédérations d’athlétisme (IAAF) de déclarer non conforme son organisation membre, la Fédération russe d’athlétisme (ARAF). Le Conseil de l’IAAF a annoncé aujourd’hui la suspension provisoire de l’ARAF à titre de membre de l’IAAF; cette suspension entre en vigueur immédiatement.
  • lancé le processus d’évaluation de la conformité de l’Agence antidopage de Russie (RUSADA), dont le résultat sera examiné par le Conseil de fondation de l’AMA le 18 novembre.

« L’AMA a agi rapidement et fermement en fonction des principales recommandations du rapport de la Commission indépendante, a déclaré Sir Craig Reedie, président de l’AMA. Ces mesures énergiques sont nécessaires et entraîneront des changements positifs pour un sport propre. Nous reconnaissons cependant qu’il s’agit de la pointe de l’iceberg et que, pour réellement combattre le fléau du dopage, la communauté antidopage doit améliorer encore davantage l’approche adoptée jusqu’à maintenant et, surtout, augmenter les ressources qui y sont consacrées.

« L’AMA, a poursuivi M. Reedie, se réjouit de l’élan généré et de l’opinion des parties prenantes que suscite le rapport, qui sont axés de façon constructive sur la protection des sportifs propres. Même si le rapport reconnaît les réalisations de l’AMA au cours des 16 dernières années, il indique aussi clairement et à juste titre des points à améliorer, en particulier pour ce qui est de la conformité des organismes antidopage et des sports nationaux. Il n’y a aucun doute que pendant ses 16 premières années, l’AMA a réussi à atteindre ses objectifs en s’attaquant à forte partie. Cependant, ce qui est manifeste cette semaine, et vraiment encourageant, c’est le fait que la Commission indépendante, l’AMA et ses parties prenantes sont unanimes à dire que l’AMA saura relever le défi, mais a besoin de plus de ressources. »

L’AMA va discuter d’autres nombreuses recommandations du rapport lors de ses réunions du Comité exécutif et du Conseil de fondation la semaine prochaine. Voici les points que l'Agence va examiner en priorité : renforcer son rôle indépendant en matière de conformité et de réglementation, ce qui a été entrepris cette année par la création du comité de révision indépendant en matière de conformité; doter son unité d’enquêtes internationales de ressources suffisantes; et améliorer son processus d’alerte, afin d’encourager et de mieux protéger les sources anonymes qui pourraient vouloir fournir de précieux renseignements.
 
Dans son rapport, la Commission a constaté que des pratiques systématiques de dopage avaient été perpétuées en partie par certains membres sans scrupules du personnel d’encadrement des sportifs en Russie. Elle y fait mention d’une certaine influence de l’État dans ses conclusions, même si elle affirme expressément que la Russie et le secteur de l’athlétisme ne sont pas les seuls acteurs à être intervenus dans l’orchestration du dopage dans le sport.

Le rapport indique que pendant les 16 ans qui ont suivi la création de l’AMA, les organisations ont eu tout le temps nécessaire pour établir des programmes de lutte contre le dopage et que si elles ne l’ont pas fait, c’est en raison de leur indifférence face à la protection des athlètes propres.

À PROPOS DE LA COMMISSION INDÉPENDANTE (CI) DE L’AMA

Le 11 décembre 2014, l’AMA a donné à sa Commission indépendante le mandat de mener une enquête sur le bien-fondé des allégations de dopage, les manœuvres frauduleuses dans le contexte du prélèvement des échantillons et de la gestion des résultats, et les autres méthodes de gestion inefficace des procédures antidopage. Sont visés dans cette affaire la Russie, l’Association internationale des Fédérations d’athlétisme (IAAF), des athlètes, entraîneurs, soigneurs, médecins et autres membres du personnel d’encadrement des sportifs, ainsi que le laboratoire accrédité établi à Moscou et l’Agence antidopage de Russie (RUSADA). Conformément à son mandat, la CI devait livrer son rapport au président de l’AMA, Sir Craig Reedie, avant le 31 décembre 2015.

Le rôle de la CI a été élargi par l’AMA en août 2015 à la suite de la diffusion du reportage intitulé Dopage – Top secret : Le monde obscur de l’athlétisme, qui contenait de nouvelles allégations concernant le dopage massif dans le monde de l’athlétisme international. Il était allégué dans ce reportage que la chaîne ARD et le Sunday Times avaient mis la main sur une base de données appartenant à l’IAAF et renfermant les résultats de plus de 12 000 tests sanguins pratiqués sur quelque 5 000 athlètes entre 2001 et 2012.

La CI ne s’est pas encore prononcée sur les allégations du mois d’août, ni sur les aspects liés aux affaires faisant l’objet d’une enquête policière, car son enquête à l’égard de ces allégations en particulier est toujours en cours. Elle a l’intention de présenter ses conclusions d’ici la fin de l’année.

CONTACT DE L'AMA POUR LES MÉDIAS

Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication
Téléphone : + 1-514-904-8820
Cellulaire : + 1-514-979-8820
Courriel : ben.nichols@wada-ama.org