27 Novembre 2015
Bookmark and Share

L'AMA et le Ministère russe des sports discutent des prochaines étapes pour RUSADA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a le plaisir d’annoncer qu’elle a eu une rencontre constructive hier avec le ministre russe des sports, à Francfort (Allemagne), première rencontre à avoir lieu depuis que l’Agence antidopage russe (RUSADA) a été déclarée non conforme par le Conseil de fondation de l’AMA, le 18 novembre dernier.

L’AMA confirme qu’une délégation, dirigée par son directeur général, David Howman, a rencontré une délégation russe, menée par Vitaly Mutko, ministre russe des sports.

« L’AMA est satisfaite des engagements pris par le ministre Mutko visant à remédier aux problèmes soulevés dans le rapport de la Commission indépendante de l’AMA, a affirmé David Howman. Cependant, RUSADA a encore beaucoup de travail à faire. L’AMA est résolue à collaborer avec toutes les parties concernées sur les prochaines étapes pour RUSADA. Il est impératif que le programme antidopage russe soit remanié afin de protéger les droits des sportifs propres à l’échelle mondiale et de rétablir la confiance du public à l’égard du sport russe. »

La rencontre consistait d’abord et avant tout à établir les grandes lignes des programmes de contrôle nécessaires pour que les athlètes russes soient soumis à un programme antidopage robuste durant la période de non-conformité de RUSADA.

Durant la rencontre, le ministre Mutko s’est dit tout à fait déterminé à respecter le processus et à apporter les changements requis pour que RUSADA devienne conforme.

Des mesures officielles seront maintenant engagées auprès de RUSADA, qui compte parmi les signataires du Code mondial antidopage.

Le 9 novembre, la Commission indépendante de l’AMA a déposé son rapport, qui souligne les lacunes et soulève des préoccupations relatives au programme antidopage russe en athlétisme.