19 Août 2015
Bookmark and Share

Déclaration de l’AMA au sujet de l’exclusion de pays

L’exclusion possible de pays dans le cas d’organisations antidopage qui ne sont pas en conformité avec le Code mondial antidopage a suscité beaucoup d’intérêt auprès du public récemment. 
 
L’AMA souhaite clarifier le fait que, conformément à l’article 23.6 du Code, la seule pénalité que l’Agence peut imposer à l’égard des signataires qui ne respectent pas le Code est l’« inéligibilité à accueillir des bureaux et à occuper des positions au sein de l’AMA ». Elle n’a aucune autorité relativement à une exclusion possible de pays. 
 
En vertu de l’article 23, si l’AMA déclare qu’un pays ne se conforme pas au Code mondial antidopage, elle doit en informer le mouvement sportif et l’UNESCO, qui déterminent les conséquences de cette non-conformité. Dans sa Charte olympique, le CIO indique qu’il est habilité à exclure tout sport du programme, à tout moment, si la fédération internationale concernée ne se conforme pas à la Charte ou au Code mondial antidopage. 
 
Il convient de noter qu’à l’heure actuelle, aucun signataire n’est réputé officiellement être en situation de non-conformité au Code. L’AMA continue toutefois de collaborer avec tous les signataires afin d’assurer la mise en place de programmes antidopage améliorés et cohérents qui protègent les sportifs à l’échelle mondiale. La conformité sera d’ailleurs un thème prioritaire à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil de fondation en novembre.