21 Mai 2015
Bookmark and Share

L’AMA annonce les secteurs prioritaires dans le cadre du fonds de recherche antidopage

Les recherches seront axées sur la protection des sportifs propres 

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé aujourd’hui les secteurs de recherche scientifique et en sciences sociales qui seront financés par le Fonds de recherche antidopage spécial. 

La majorité des sujets scientifiques reposeront sur des projets de recherche déjà explorés par l’AMA, notamment l’amélioration des méthodes et des outils de détection et l’étude approfondie des substances et techniques émergentes de dopage. 

Il a été confirmé qu’un million de dollars du fonds, qui totalisera 12 M$ US, sera consacré à la recherche en sciences sociales, dont les secteurs de recherche seront annoncés ultérieurement. 

Le président de l’AMA, Sir Craig Reedie, a déclaré : « L’AMA s’engage à rehausser la qualité de la recherche antidopage dans les années à venir. Les tricheurs deviennent de plus en plus sophistiqués, c’est pourquoi il est important que nous, membres de la communauté antidopage, continuions de prioriser certains secteurs clés de recherche. En investissant dans le Fonds, le Mouvement sportif et les gouvernements ont donné leur appui à des recherches approfondies, et les sujets importants que nous avons retenus nous permettront certainement de pousser plus loin nos projets de recherche actuels. Grâce à ces études plus poussées, nous parviendrons à mieux comprendre non seulement les différentes tendances de dopage, mais aussi les méthodes de détection et la prévalence du dopage dans le monde. »  

Les gouvernements de 12 pays se sont déjà engagés à verser 5,9 M$ US au nouveau fonds de recherche, somme que le CIO s’engage à égaler sur réception des contributions. On s’attend donc à ce que le Fonds atteigne les 12 M$ d’ici au 31 mars 2016, date butoir à laquelle les sommes annoncées doivent être versées à l’AMA. En tant qu'organisation internationale responsable de promouvoir, de coordonner et de superviser la lutte contre le dopage dans le sport, l’AMA administrera ces fonds et les distribuera sous forme de bourses – conformément à son programme de bourses – aux équipes de recherche du monde entier. 

Les sujets scientifiques financés par le nouveau fonds de recherche sont les suivants : 

  • La transfusion de sang autologue, pratique à la hausse qui consiste à se transfuser son propre sang dans le but d’améliorer l’oxygénation des tissus musculaires;
  • Le Passeport biologique de l’Athlète, avec pour objectif d’intégrer les avancées sur les marqueurs du dopage sanguin et de l’usage de stéroïdes, et d’introduire de nouveaux biomarqueurs de pointe;
  • L’amélioration des contrôles sanguins, y compris la mise au point de méthodes moins invasives de prélèvement (par ex., ponction digitale);
  • La détection du dopage à l’aide de techniques génomiques, protéomiques et métabolomiques;
  • La détection d’agents dopants dans la matrice capillaire et dans les eaux usées; 
  • Meilleure évaluation de la prévalence du dopage dans certains sports en particulier et dans le sport en général.

Les chercheurs du monde entier peuvent soumettre leurs demandes de bourses de recherche en suivant le processus habituel établi par l’AMA. La date limite pour formuler les demandes relatives aux sujets susmentionnés sera annoncée au début de 2016. L’AMA communiquera la date exacte au moment de publier son appel d’offres pour les projets de recherche scientifique. 

Les 12 pays qui se sont engagés à contribuer au Fonds sont : la Chine, la France, la Côte d’Ivoire, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, le Qatar, l’Arabie saoudite, la Corée du Sud, la Turquie, les États-Unis et la Suède. 

Depuis 2001, l’AMA a investi plus de 60 M$ US dans la recherche antidopage. Ces contributions provenaient des gouvernements, du CIO et d’autres partenaires.  


PERSONNE-RESSOURCE DE L’AMA POUR LES MÉDIAS

Ben Nichols, Responsable principal, Relations médias et communication
Tél. : + 1-514-904-8820
Cell. : + 1-514-979-8820
Courriel : ben.nichols@wada-ama.org