11 Mai 2015
Bookmark and Share

Déclaration de l’AMA au sujet du reportage de France Télévisions sur le PBA

Depuis la publication de la déclaration de l’AMA au sujet du reportage sur le Passeport biologique de l’Athlète (PBA) diffusé par France Télévisions le 3 mai, de nouvelles informations ont été portées à notre attention au sujet de l’étude dont il est question.

L’AMA a pris connaissance des cinq profils complets produits par l’étude. Bien utilisé, le PBA aurait permis de détecter, sur les cinq profils, deux cas « positifs » et trois cas « suspects » nécessitant des contrôles ciblés.

L’AMA admet que le reportage soulève des questions sur la capacité des athlètes à prendre de petites quantités de substances visant à améliorer la performance tout en évitant les contrôles positifs. Nous exerçons une grande vigilance à l’égard du « microdosage »; c’est un problème que nous étudions à fond, de concert avec les spécialistes de la communauté antidopage et plus particulièrement avec les responsables du passeport.

Lorsqu’il est utilisé dans le cadre d’un programme antidopage intelligent, le PBA se révèle un outil efficace qui contribue à protéger les droits des sportifs propres dans le monde entier. Nous demeurons toutefois attentifs à la nécessité de poursuivre notre travail avec les spécialistes afin d’améliorer l’outil et de faire progresser la lutte contre le dopage à l’échelle mondiale. Ainsi, nous continuerons de renforcer le PBA et de faire en sorte que les sportifs propres et leur public gardent pleine confiance dans le système antidopage. 

Enfin, nous sommes conscients que l’étude a fait l’objet d’accords éthiques. L’AMA accepte le fait qu’on puisse utiliser des humains pour étudier les effets des substances visant à améliorer la performance. Cependant, ces études doivent être soumises à un examen éthique rigoureux, incluant un suivi de l’étude et des résultats. L’AMA a déjà approuvé un tel projet de recherche.