17 Avril 2015
Bookmark and Share

L’AMA signe une entente de collaboration avec Antidopage Norvège et la Commission antidopage de la Turquie

Aujourd’hui, la Commission antidopage de la Turquie (TADC), Antidopage Norvège (ADN) et l’Agence mondiale antidopage (AMA) ont signé une entente de collaboration de trois ans.

Antidopage Norvège offrira de l’assistance et des conseils à la TADC afin que cette dernière mette en place un programme antidopage efficace conforme au Code mondial antidopage.  

« Nous sommes très heureux d’apporter notre soutien à d’autres pays par le partage de connaissances et d’expériences, a indiqué Rune Andersen, conseiller spécial auprès d’Antidopage Norvège. Nous sommes honorés de pouvoir coopérer avec la Turquie et de contribuer à la mise sur pied de son organisation nationale antidopage (ONAD) et de ses programmes antidopage. » 

Le rôle de l’AMA sera de s’assurer que l’ONAD turque connaît bien le Code mondial antidopage et les Standards internationaux connexes et de l’assister dans la mise en œuvre du projet.

« À titre d’organisation indépendante chargée de superviser la lutte mondiale contre le dopage dans le sport, l’AMA encourage vivement la formation de partenariats permettant de créer ou de renforcer les ressources antidopage dans les pays et régions qui ont besoin d’aide, a déclaré Rob Koehler, directeur principal, Éducation et Relations avec les ONAD/ORAD de l’AMA.  

« Nous sommes donc ravis qu’Antidopage Norvège fasse bénéficier d’autres organisations nationales antidopage de son expertise, a-t-il ajouté. La Turquie possède une riche histoire sportive, et nous nous réjouissons de contribuer à ce partenariat de trois ans. »

L’entente prévoit la mise sur pied d’une organisation nationale antidopage en Turquie, l’élaboration de règles et règlements nationaux et la création et mise en œuvre d’un programme antidopage qui inclura les volets suivants : contrôles, autorisations d’usage à des fins thérapeutiques, renseignements et enquêtes, gestion des résultats et information et éducation.

« Nous sommes heureux de collaborer avec Antidopage Norvège et l’AMA et avons hâte que cette coopération se concrétise, a déclaré Rüştü Güner, directeur général de la TADC. Elle nous permettra d’améliorer nos stratégies antidopage, d’assurer la conformité des structures antidopage turques avec les Standards internationaux et de protéger les droits des sportifs propres. Ultérieurement dans le cadre du projet, nous avons aussi l’intention de soutenir les efforts de lutte contre le dopage d’autres pays de notre région. » 

La Commission antidopage de la Turquie (TADC) est actuellement responsable de la mise en œuvre de toutes les activités antidopage dans le pays. Antidopage Norvège (ADN) est, depuis 2003, l’organisation responsable de la lutte antidopage en Norvège, et elle a acquis une vaste expérience tant au niveau national qu’international. L’Agence mondiale antidopage est l’organisation internationale indépendante responsable de superviser, de coordonner et de promouvoir la lutte contre le dopage dans le sport, et elle est la gardienne du Code mondial antidopage, le document qui harmonise les règles antidopage à l’échelle mondiale.