6 Février 2015
Bookmark and Share

L’AMA signe une entente de partenariat visant à renforcer le programme antidopage kényan

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a signé une entente de partenariat avec quatre organisations importantes afin de renforcer le programme antidopage du Kenya.

Antidopage Norvège (AND), l’Agence antidopage de Chine (CHINADA), l’Agence antidopage du Kenya (ADAK) et le ministère kényan du Sport, de la Culture et des Arts se sont joints à l’AMA du 28 au 30 janvier, à Nairobi, afin d’entériner un plan de projet qui orientera, pour les trois prochaines années, les activités des partenaires en antidopage respectifs. Le plan assurera en outre le développement d’un programme antidopage efficace au Kenya et dans des pays membres de l’organisation régionale antidopage (ORAD) d’Afrique zone V.

L’objectif de l’entente est de renforcer le programme antidopage de l’ADAK dont les activités prioritaires miseront sur l’éducation, la formation, les contrôles et les enquêtes antidopage. L’ORAD d’Afrique zone V et le Comité national olympique du Kenya (CNO-K) ne sont pas parties officielles de cet accord, mais auront un important rôle à jouer dans la réalisation de ce projet.

Le directeur général de l’AMA, David Howman, déclarait : «  L’engagement et l’expertise de tous les partenaires concernés favoriseront l’essor du programme pour un sport propre du Kenya et de la région de l’ORAD zone V d’Afrique. L’AMA croit disposer des bonnes équipes et d’un plan efficace pour apporter les améliorations nécessaires au chapitre de l’antidopage au Kenya, ce qui est crucial pour ce pays qui s’illustre si bien sur la scène sportive. Cette entente profitera tant au Kenya qu’aux sportifs propres du monde entier. »