5 Décembre 2014
Bookmark and Share

La communauté des ORAD se réunit à Montréal

La communauté des ORAD se réunit à Montréal avant le lancement du Code 2015

À quelques semaines de l’entrée en vigueur du Code mondial antidopage 2015, la communauté des ORAD s’est réunie à Montréal pour participer à une séance de formation de quatre jours.

Au total, 15 ORAD représentant 123 pays ont participé à cette formation offerte au bureau principal de l’AMA. Les changements apportés au Code, l’utilisation du Système d'administration et de gestion antidopage (ADAMS) pour la gestion quotidienne des activités de lutte contre le dopage et l’élaboration de plans de répartition des contrôles plus efficaces faisaient tous partie des divers sujets abordés lors de cette formation. En outre, le personnel des 15 ORAD présentes a également eu droit à un tour d’horizon complet des procédures de gestion des résultats et des AUT et de mise en place de programmes d’éducation efficaces.

À l’échelle mondiale, le développement du programme des ORAD est le résultat direct de partenariats solides formés avec des organisations nationales antidopage (ONAD) qui offrent de la formation aux diverses régions et mettent leur expertise au service de celles-ci. Au cours de cette formation de quatre jours, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) a présenté un aperçu des procédures de prélèvement des échantillons de sang et d’urine et a insisté sur l’importance du rôle de l’agent de contrôle du dopage dans la protection des sportifs propres.

Le directeur général de l’AMA, David Howman, a déclaré ce qui suit : « Cette formation représentait une occasion unique pour le personnel des ORAD du monde entier de se réunir à Montréal pour approfondir ses connaissances et accroître ses compétences dans le domaine complexe de la lutte contre le dopage.

« Je suis heureux que tant d’administrateurs d’ORAD aient accepté de braver le froid canadien pour tirer parti de l’expertise poussée de l’AMA sur l’antidopage et le Code mondial antidopage révisé et pour assister en personne aux activités de l’AMA à Montréal. Pour l’AMA, il était tout aussi important de comprendre les défis que les diverses régions ont à relever et de soutenir celles-ci dans l’excellent travail qu’elles font dans leur coin respectif du monde. »

Le directeur, Éducation et Relations avec les ONAD/ORAD, Rob Koehler, a déclaré ce qui suit : « Cette réunion était une occasion unique d’échanger avec le personnel des ORAD et de trouver des moyens d’accroître l’engagement des 123 pays de la communauté. Les pays membres seront encore appelés à mettre la main à la pâte, alors que nous amorçons cette prochaine phase de la lutte contre le dopage. L’engagement formel de toutes les régions sera crucial à la mise en œuvre efficace du Code mondial antidopage 2015. »

Mme Venera Abdulla, responsable de l’ORAD d’Asie centrale, et aussi lauréate du Prix Mahmoud al Khalifa pour son engagement extraordinaire dans le développement des pays de sa région, a déclaré : « Cette formation m’a permis d’acquérir un vaste bagage de connaissances dont je pourrai me servir pour améliorer les programmes antidopage partout en Asie centrale. »

Le renforcement du programme des ORAD se poursuivra en 2015. À cet égard, des réunions sont prévues dans chaque région pour encourager le transfert des connaissances aux pays membres.