24 Novembre 2014
Bookmark and Share

Le Qatar verse 1 M $ US à la recherche antidopage

Le Qatar a contribué de façon considérable à l’essor du sport propre en versant 1 M $ US au fonds de recherche antidopage créé par le Comité international olympique (CIO).

La contribution du Qatar s’inscrit dans une initiative des gouvernements, dont l’objectif est d’égaler la marque de 10 millions de dollars US que le CIO s’est engagé à investir dans la recherche antidopage. Ce financement du gouvernement qatarien favorisera grandement les efforts du CIO et de l’AMA en matière de recherche antidopage ciblant les sportifs, notamment l’élaboration de nouvelles méthodes de détection de substances et de méthodes interdites.

Le président de l’AMA, Sir Craig Reedie, a déclaré :« Le Qatar est une nation fervente de sport. En s’engageant à soutenir la recherche antidopage, ce pays a annoncé son intention de donner priorité aux droits des sportifs propres du monde entier.

« Au nom de l’ensemble de la communauté antidopage, je tiens à exprimer mes sincères remerciements à l’Émir du Qatar, Son Altesse le cheik Tamim Bin Hamad Al-Thani, au premier ministre du Qatar, Son Excellence le cheik Abdullah bin Nasser bin Khalifa Al-Thani, et au Secrétaire général du Comité national olympique du Qatar, Son Excellence le cheik Saoud bin Abdulrahman Al-Thani, pour l’engagement ferme du Qatar en faveur du sport propre. »

Le Secrétaire général du Comité national olympique du Qatar, Son Excellence le cheik Saoud bin Abdulrahman Al-Thani, a déclaré : « Le Qatar est d’abord et avant tout une nation sportive, résolument engagée à soutenir les valeurs fondamentales du sport et à lutter contre le dopage afin que les sportifs propres d’aujourd’hui et de demain soient à l’abri de ce fléau. C’est donc un honneur pour notre pays de contribuer au fonds de recherche antidopage.

« Le Qatar continuera de réaliser ses activités de contrôle, d’éducation et de recherche par l’entremise de son laboratoire antidopage de pointe – le premier du genre au Moyen-Orient – tout en poursuivant sa collaboration avec l’AMA et le CIO. »

Parmi les pays ayant contribué au fonds du CIO à ce jour, notons le Qatar, la Nouvelle-Zélande, la Corée, la Turquie, la Chine, l’Arabie saoudite et les États-Unis.