31 Octobre 2014
Bookmark and Share

L’AMA tient son 3e Symposium sur les AUT

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a organisé son troisième Symposium sur les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) les 23 et 24 octobre, à Paris.

Troisième événement du genre après ceux de Bonn (2005) et de Strasbourg (2009), le Symposium a permis à près de 200 représentants des organisations nationales antidopage (ONAD), des fédérations internationales (FI) et d’autres instances sportives internationales de se pencher sur nombre de sujets importants, notamment sur la nécessité de continuer d’adopter une approche harmonisée dans le cadre du processus sur les AUT.

Les participants à ce symposium ont discuté des principes et des pratiques en matière d’AUT, ainsi que des principaux changements au Code mondial antidopage (Code) et au Standard international pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (SIAUT), qui entreront tous deux en vigueur au début de 2015.

Les participants – principalement des médecins, mais également des gestionnaires d’OAD en charge des AUT – ont également abordé d’autres sujets d’intérêt dont les troubles médicaux nécessitant le recours à des substances interdites, les défis et les enseignements des OAD, l’utilisation de compléments alimentaires dans le sport et les dangers constants qui s’y rattachent, la reconnaissance des AUT et le processus d’appel. En outre, l’ex-cycliste professionnel Tyler Hamilton a livré un témoignage intéressant sur les AUT et les abus à ce chapitre.

Le directeur médical de l’AMA, le Dr Alan Vernec, a déclaré : « Nous sommes très heureux des résultats de ce symposium. D’autant plus qu’il a eu lieu à un moment décisif pour l’ensemble de la communauté antidopage, à savoir la mise en œuvre imminente du Code et des Standards internationaux.

« L’événement a permis aux participants de mieux comprendre les éléments clés du processus des AUT de même que la nécessité d’améliorer la qualité des AUT accordées. Nous avons aussi discuté de l’importance de trouver un juste équilibre au moment d’octroyer les AUT, d’un côté en nous assurant que les sportifs présentant des pathologies justifiées nécessitant la prise de médicaments approuvés ne soient pas exclus de la compétition, et de l’autre, en veillant à ce que le système des AUT ne devienne pas un moyen détourné pour tricher. »

Le Symposium de l’AMA sur les AUT a été organisé en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF).