24 Septembre 2014
Bookmark and Share

ALPHA: Une approche novatrice de l’apprentissage antidopage électronique

Jusqu’à tout récemment, l’éducation antidopage aux athlètes d’élite était essentiellement offerte dans le cadre de programmes de sensibilisation lors de grandes manifestations sportives, proposant ainsi un apprentissage ponctuel.

Or, la recherche jumelée à une vaste expérience en antidopage prouvent désormais que l’information à elle seule ne contribue pas à prévenir le dopage.

L’AMA a donc tiré parti de ses acquis et a créé le Programme d’apprentissage pour les sportifs sur la santé et l’antidopage (ALPHA). L’outil a été lancé officiellement en mars au Symposium de l’AMA pour les organisations antidopage.

ALPHA propose une toute nouvelle approche en éducation antidopage qui évalue la manière dont les attitudes d’un sportif influent sur ses intentions de se doper ou non – et ultimement peuvent prédire  ces comportements.

En outre, ALPHA mise sur des solutions positives pour régler les problèmes liés au dopage.

Plutôt que de dire aux athlètes : « Ne faites pas ceci, ne faites pas cela », conseils qui peuvent être perçus comme des reproches négatifs, ALPHA leur propose des solutions constructives », explique Rob Koehler, directeur Éducation et Programme de développement à l’AMA. Nous voulons que les sportifs sachent que plusieurs options et outils s’offrent à eux. Aucune solution n’implique le dopage et toutes prennent en compte le besoin des sportifs de performer et de réussir. »

En chantier depuis près de deux ans, ALPHA a été conçu à partir des travaux de psychologues, spécialistes des sciences comportementales et de la prévention, technologues de l’éducation et experts en apprentissage en ligne. Il présente, en outre, des témoignages vidéo des membres du Comité des sportifs de l’AMA.

L’équipe a également su tirer parti des commentaires des sportifs recueillis lors de groupes de discussions pour développer et améliorer le programme.

Outil de pointe facile à mettre en place et à gérer par les OAD, le programme est actuellement disponible en anglais et sera offert en français et en espagnol plus tard cette année. Des versions en d’autres langues seront créées en fonction des besoins des partenaires.

Éducation antidopage et solutions « propres »

ALPHA est composé de huit modules que l’apprenant  peut compléter en deux heures – dans l’idéal en plusieurs étapes – et sauvegarder d’une visite à l’autre afin de mesurer ses progrès.

Parmi les composantes clés d’évaluation de l’efficacité d’ALPHA, on retrouve des mesures des attitudes à l’égard du dopage et de la rétention de l’information – au moyen de pré-tests et de post-tests. En outre, le questionnaire « À propos de vous » permet de mesurer le niveau d’empathie du sportif. Ce dernier peut soumettre ses réponses une seule fois et celles qui concernent les attitudes et l’empathie demeurent anonymes.

Le sportif doit obtenir une note d’au moins  80%  pour recevoir  sa certification ALPHA; il peut cependant reprendre les modules si ses résultats sont insatisfaisants.

Les six premiers modules portent sur les responsabilités et les droits des sportifs en vertu du Code mondial antidopage, plus particulièrement le contrôle du dopage, les informations sur la localisation, les processus d’autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) et de gestion des résultats, et enfin les raisons éthiques et médicales de dire non au dopage. Les septième et huitième modules proposent à l’apprenant des conseils pour pratiquer son sport dans un environnement sans dopage et pour résister aux pressions de se doper.

Chaque module s’amorce sur un scénario de motivation où deux athlètes discutent d’une question sur le dopage. À l’étape suivante, un didacticiel présente, en bleu, les principaux termes liés à l’antidopage ainsi qu’une définition qui s’affiche au passage du pointeur de la souris sur chacun des termes.

À la fin de chaque module, les deux athlètes discutent des solutions proposées, des outils et des options disponibles pour rester « propres » et ne jamais céder au dopage par ignorance ou naïveté.

Enfin, les sportifs peuvent signer le « Serment au Franc Jeu » – qui apparaît au début et à la fin du programme – pour témoigner de leur engagement à l’égard du sport propre.

Témoignages de pairs

ALPHA présente également une série de témoignages vidéo livrés par des athlètes d’élite. Leurs messages pourront guider les athlètes, notamment sur l’importance de la patience et le rôle de l’échec dans la vie d’un sportif..

Les échecs font partie du jeu et Andréanne Morin, membre du Comité des sportifs de l’AMA, en sait quelque chose. Il lui a fallu huit ans et trois participations olympiques pour remporter l’argent en aviron.

Les hauts et les bas, entrecoupés de rudes périodes d’entraînement et de mauvaises performances, font partie de la réalité du sport.  

« Vous devez toujours croire que vous aurez à nouveau du succès. Il s’agit d’avoir confiance en ce que vous faites », explique Pedro Yang, joueur de badminton olympique et membre de la Commission des Athlètes du CIO. Nous échouons tous un jour ou l’autre, mais ces revers nous apprennent à devenir de meilleurs athlètes. »

Légitimité et acceptation

ALPHA reconnaît également le lien entre la légitimité et l’acceptation des règles par les sportifs.

Léa Cleret, responsable, Éducation à l’AMA, explique : « Dès qu’il croit en la légitimité d’un processus, le sportif est plus enclin à l’accepter. Exposez-lui les fondements qui sous-tendent le processus de contrôle du dopage et il fera instantanément le lien. »

À ce titre, le jeu de cartes « Défi de raisonnement » d’ALPHA permet aux sportifs de valider le raisonnement sous-jacent au sport propre. On leur demande de mélanger le paquet, de cliquer sur une carte et de la glisser sur la partie manquante d’un énoncé hypothétique de type « Si…alors… » en lien avec le dopage.

Combinaisons gagnantes : Entraîneurs Franc Jeu, Défi Franc Jeu, Quiz Franc Jeu et ALPHA

ALPHA est la toute dernière initiative qui s’ajoute à la kyrielle d’outils d’apprentissage en ligne créés par l’AMA, dont les non moins notables Entraîneurs Franc Jeu, Défi Franc Jeu et Quiz Franc Jeu.  

Pour renforcer les mesures efficaces de sensibilisation et d’éducation antidopage déjà en place, on propose d’utiliser les outils en combiné, par exemple le Quiz Franc Jeu pour les jeunes/Quiz Jeunesse et le Défi Franc Jeu (pour les 13 à 17 ans) ou encore le Quiz Franc Jeu pour les jeunes/Quiz Jeunesse et ALPHA (pour les 18 ans et plus).

M. Koehler expose le plan qui suit :

  1. L’équipe de sensibilisation de l’AMA présente ses activités dans le cadre de grandes manifestations sportives;
  2. Les sportifs s’inscrivent et prennent part au Quiz Franc Jeu, puis fournissent leur adresse courriel;
  3. Peu de temps après, ces mêmes athlètes reçoivent une notification par courriel de prendre part au programme ALPHA;
  4. Les sportifs s’inscrivent au programme, le complètent et obtiennent leur certification;
  5. Six mois après la fin du programme, le sportif – de passage au centre de sensibilisation de l’AMA lors d’un autre événement sportif – est soumis à une séance de stimulation. Un double mandat est ainsi rempli : la sensibilisation et la collecte d’informations.

« ALPHA positionne le sportif au cœur de son propre univers », conclut Léa Cléret. L’outil l’informe sur des faits essentiels liés aux processus antidopage, lui propose des moyens pour gérer les situations à risque et lui fournit les outils nécessaires pour progresser et pratiquer son sport dans un environnement sans dopage. »