23 Juillet 2014
Bookmark and Share

L’AMA présente ses programmes de sensibilisation des sportifs et des Observateurs indépendants aux Jeux du Commonwealth 2014

Les équipes de l’AMA sont à pied d’œuvre à Glasgow (Écosse) cette semaine : l’une pour remplir sa mission des Observateurs indépendants et l’autre pour sensibiliser les sportifs aux XXes Jeux du Commonwealth qui se déroulent du 23 juillet au 3 août.

Comme lors des éditions passées de ces Jeux à Manchester (2002), à Melbourne (2006) et à New Delhi (2010), le Village des athlètes accueillera le centre de sensibilisation de l’AMA, où plusieurs intervenants de l’antidopage, y compris des membres importants du Comité des sportifs de l’AMA, diffuseront le message du sport propre aux athlètes en compétition de même qu’à leur entourage durant les 12 jours de l’événement.

L’équipe de sensibilisation échangera avec les sportifs, les entraîneurs et le personnel d’encadrement et leur fournira des informations utiles sur l’antidopage. Les athlètes de passage au centre pourront également prendre part au Quiz Franc Jeu, un outil unique présenté par l’AMA à de grandes manifestations sportives partout dans le monde de même qu’aux derniers Jeux du Commonwealth.

Dans le cadre de son mandat à des manifestations multisports d’envergure, l’AMA déploiera son équipe des Observateurs indépendants (OI), chargée de superviser le programme antidopage mené par la Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF), avec le soutien de l’Agence antidopage du Royaume-Uni.

L’équipe des IO adoptera une approche d’observation différente de celle utilisée lors des Jeux précédents. Parmi les mesures déjà adoptées, notons une collaboration à long terme avec la Commission médicale de la CGF en vue d’accroître le niveau de soutien avant les Jeux et de renforcer l’efficacité du programme durant ceux-ci.

« La contribution de l’AMA à Glasgow, par le biais de ses programmes de sensibilisation et des Observateurs indépendants, est très importante », déclarait le président de l’Agence, Sir Craig Reedie.

« L’interaction entre sportifs demeure l’un des moyens les plus efficaces pour faire passer le message du sport propre. Je suis très heureux de voir l’équipe de sensibilisation représenter l’AMA à Glasgow afin de rappeler aux concurrents et à leur personnel d’encadrement leurs droits et responsabilités en matière d’antidopage », a-t-il ajouté.

« Notre équipe des Observateurs indépendants jouera, elle aussi, un rôle déterminant à ces Jeux en supervisant les procédures antidopage. L’AMA a pleinement confiance que la mission sera menée de manière professionnelle et efficace. À la fin des Jeux, l’AMA publiera de nouvelles Lignes directrices pour les organisations responsables de grandes manifestations sportives qui aideront les organisateurs de tels événements à planifier leurs programmes antidopage. Ces lignes directrices seront conçues sur la base des expériences à Glasgow et nous croyons que ce document sera un outil indispensable pour toutes les manifestations multisports dans le futur. »